Sacrifice : La section Segpa d’un collège d’Avignon ferme ses portes faute de pouvoir se chauffer

Politique

mise à jour le 04/11/22

Dès lundi prochain, 45 élèves d’un collège d’Avignon extra-muros devront plier bagage, car trop cher à chauffer. Les parents l’ont appris juste avant les vacances. Pour Marie-Antoinette Mosca (FO), « Cela revient à faire payer la facture aux familles et aux personnels. » Le collège rouvrira ses portes aux élèves après l’hiver. Il s’agit de la section Segpa (Section d’enseignement général et professionnel adapté) qui accueille des jeunes qui ont besoin d’un enseignement différent. Tant qu’il fera froid, ils auront le même enseignement que les élèves moins en difficulté. Si cela pose problème…, tant pis. Par cette décision, on voit qui sont les premiers sacrifiés.

Dans les faits, c’est un confinement énergétique qu’impose le gouvernement afin de financer la guerre en Ukraine et ce financement se traduit par l’augmentation du gaz, de l’électricité, des denrées alimentaires… Les répercussions commencent à arriver car nous ne sommes qu’au début de la catastrophe. Les témoignages, tel celui — dans un article précédent — d’une femme en larmes, à qui l’on réclame 1800 € de gaz en plus des 100 € par mois, vont se multiplier.

.
Le Média en 4-4-2.

partage cet article !