Procès à 5 milliards de dollars pour Google Chrome qui espionnait les utilisateurs en mode incognito

Google

Le navigateur Web aux 66 % de parts de marché se retrouve au cœur d’un procès visant Google (et sa maison mère Alphabet). À l’origine, une plainte déposée en juin 2020 aux Etats-Unis, portant sur le mode incognito et la collecte de données opérée par l’entreprise durant son utilisation.

Google n’en est pas à son coup d’essai

Google n’en est pas à son coup d’essai devant la justice. Après une année 2020 rythmée par les enquêtes antitrust et une condamnation récemment prononcée par la CNIL, le géant du numérique se retrouve une fois encore au banc des accusés pour un procès évoquant un dédommagement de 5 000 dollars par utilisateurs concerné, soit un total de 5 milliards de dollars.

Le mode incognito permettrait aux sites de tracer les utilisateurs durant leur navigation

D’après la plainte, le mode incognito permettrait encore aux sites de tracer les utilisateurs durant leur navigation. Cependant Google se défend, en insistant sur les avertissements mentionnés lorsqu’on ouvre une page de navigation privée.