Pass sanitaire : les salles de sport font face à une vague de résiliations d’abonnement

Politique, Sport

mise à jour le 24/07/21

Rien ne va plus dans les salles de sport, les clients ne supportent pas le flicage avant les séances. Cette chasse aux pestiférés non-vaccinés n’est pas du goût de la clientèle, qui le fait savoir en résiliant ses abonnements.

Une vague de résiliations dans un climat tendu

Dans une salle de sport du IXe arrondissement de Paris, le responsable déplore une « déferlante de demandes de résiliation sur la journée du 21 juillet, avec parfois beaucoup d’agressivité ». « On nous traite de collabos. » Certains clients ont aussi choisi de suspendre leur abonnement jusqu’au mois de septembre, comme le proposent plusieurs chaînes de salles de sport. « On essaie de satisfaire tout le monde », explique le responsable. L’impact à long terme reste cependant « difficile à mesurer ».

Fitness Park confirme également avoir reçu « beaucoup de demandes de résiliation suite à la mise en place de ce pass ». Au niveau national, les syndicats ont observé un effet immédiat de la mesure gouvernementale. Virgile Caillet, délégué général chez l’Union Sport & Cycle — syndicat représentant 1 500 salles de fitness — évoque des « remontées d’incidents dès le matin même ». Il constate « une agressivité extrêmement forte de la part d’une minorité hurlante » dans une journée de « grande confusion ».

Dans certaines salles de sport, les chiffres sont alarmants. Thierry Doll, président du syndicat Active FNEALP, prend ainsi l’exemple d’un club de fitness d’un territoire rural de l’est de la France : « Avant la crise sanitaire, la salle comptait 700 adhérents, à la réouverture en juin ce chiffre était déjà tombé à 120 et depuis l’instauration du pass sanitaire, la salle a encore déploré 12 résiliations la première journée. »

Lire la suite… 

partage cet article !