Nantes, antennes 5G : « On allume d’abord et après on voit »

Santé

mise à jour le 24/04/21

Antenne 5G

Après un retard de plusieurs mois en raison de la tenue d’un débat public réclamé par les élus nantais, la téléphonie mobile 5G est opérationnelle depuis le 13 avril dans l’agglomération nantaise. Seule une trentaine d’antennes ayant la particularité d’être installées à moins de 100 mètres d’écoles et de crèches n’avaient pas été activées. Nantes métropole avait en effet demandé aux opérateurs d’adopter un « principe de précaution » jusqu’à la publication du rapport de l’Anses sur l’éventuelle dangerosité de la 5G. « Le principe de précaution » n’aura duré que dix jours.

« On allume et après on voit »

En conséquence de ces conclusions, les opérateurs téléphoniques sont désormais libres d’allumer leurs antennes restantes, reconnaît Nantes métropole. Et c’est ce qui se passe.

En réaction, Nantes métropole indique qu’elle accélère la mise en place de « l’observatoire des ondes » présenté le 13 avril. Si ce rapport était fait pour réconforter la ville, ça n’a pas l’air de fonctionner, mais « on allume et après on voit ».

« On installera une quarantaine de capteurs d’ondes près des écoles et des crèches. L’objectif est de recueillir des mesures d’exposition en temps réel », explique Franckie Trichet, vice-président en charge de l’innovation numérique.

Ces capteurs devraient être opérationnels d’ici à la fin du mois de mai, au lieu de septembre.

Lire l’article…

partage cet article !