Michel Onfray compare les non-vaccinés à des contaminateurs du sida et des violeurs de jeunes filles

Santé

mise à jour le 06/07/22

Pour un devoir de mémoire, nous avons décidé de remettre en avant les articles où des personnalités (ou pas) s'en sont prises frontalement à une minorité de la population, en l'occurrence les non-vaccinés. Afin de ne pas oublier les souffrances, les injures et la violence qu'ils ont subies avec l'aval des gouvernements.

Mes amis, Michel Onfray continue sa cavalcade. Après avoir trahi ceux qui l’ont rejoint sur Front Populaire, accompagné par son acolyte et producteur Stéphane Simon, rien ne va plus. Si t’as mis tes billes dans sa boutique alors que tu pensais sauver la France face à la dictature sanitaire qui pointait son blair via le Covid-19, tu dois certainement te dire que tu t’es fait enfiler sévèrement. Alors je vais pas te mentir : oui, et bien profond. T’aurais mieux fait d’mettre tes billes chez moi, elles n’auraient pas servi à faire la promotion de la vaccination ou du Pass sanitaire. On en voit d’la trahison, mais il faut avouer que celle-là est costaud. 

Le philosophe s’est mis du jour au lendemain avec le camp d’en face, en se positionnant pour la picouse et le Pass sanitaire, et critique désormais ceux qui ne se soumettent pas à la dictature sanitaire, comme étant des capricieux « enfants rois ».

Comme notre anarchiste du dimanche patauge dans sa trahison la plus crasse et ayant conscience que ses soutiens prennent leurs cliques et leurs claques après leur avoir fait miroiter une révolution qui s’est terminée à servir Macron et les élites — on est loin, très loin du libertarien anarchiste proudhonien —, c’est donc au tour de la philosophie du bégaiement et du non-sens de faire surface (à découvrir dans les vidéos ci-dessous). Car, comprenez bien une chose, quand tu mens, que tu trahis les tiens, que tu persistes dans le mensonge, tu auras beau nous sortir toutes tes histoires à la con, ça sentira comme dans les ruelles où tout le monde pisse pas loin d’la boîte de nuit. Mon pauvre Onfray, t’auras beau t’laver les mains quinze fois à l’hydroalcoolique, y’aura toujours cet arrière-goût d’pisse.

Heureusement, cette époque malheureuse est révélatrice, nous pouvons contempler nos alliés et nos ennemis d’un seul coup d’œil… tout remonte à la surface et voici à quoi ressemblent aujourd’hui les non-vaccinés pour Onfray : « Des racailles, des contaminateurs conscients d’avoir le sida ou des violeurs de jeunes filles. »

Pour terminer sur une anecdote sympatoche, le producteur Stéphane Simon m’avait contacté à plusieurs reprises pour rejoindre l’équipe d’Onfray et le joli casting en devanture — le p’tit Marcel du peuple qui a la gouaille pour faire rire, c’est le bon plan pour ratisser large —, mais voilà, j’avais refusé pour une simple et bonne raison, je savais que le « très radical » Michel, allait faire volte-face et dévier la colère populaire afin de la canaliser pour, au final, la trahir et rejoindre le camp ennemi. Pile-poil ce qui s’est passé ! Pour faire clair, le Front Populaire c’est clairement de la merde, c’est la « Résistance » contrôlée par le pouvoir. Barrez-vous de là et rejoignez Le Média en 4-4-2, là où la liberté n’est pas d’avoir un Qr-code ou un pass vaccinal pour bouffer une andouillette dans le resto du coin.

Pour nous soutenir financièrement :

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !