Les paysans camerounais dénoncent l’accaparement des terres de plantation par Vincent Bolloré

La SOCAPALM, la plus importante entreprise de production d'huile de palme du Cameroun, avait été vendue au groupe Socfin et Bolloré. De cette structure, les repreneurs ont fait un sentier de l’esclavage moderne dénoncé par les médias nationaux et internationaux.

mise à jour le 11/11/22

La Synergie nationale des paysans et riverains du Cameroun (Synaparcam) est vent debout contre la Société camerounaise des palmeraies (Socapalm). L’association l’a exprimé au cours d’une conférence de presse le 4 novembre dernier à Douala. Elle a égrené un chapelet de revendications et appelle l’État au secours dans les différends qui l’opposent à cette entreprise.


En effet, la Socapalm a été privatisée en 2000, suite à un bail emphytéotique sur une superficie de 78 529 ha pour une durée de 60 ans. En 2005, un avenant au bail a été effectué ramenant la contenance superficielle des terres rurales de Socapalm à 58 063 ha. Pour le village de Mbonjo dans le Moungo par exemple, les terrains maintenus dans le bail passaient de 1190 ha à 1025 ha, ce qui correspond à une libération de 165 ha de terres. Privatisée au sein de la Socfin-Bolloré, la Socapalm comporte aujourd’hui sept plantations dans la région du Littoral : Dibombari, Mbongo, Mbambou, Dizangue, Edéa, Kribi et Eséka.

La Synaparcam déplore que depuis le rachat de Socapalm par Socfin, les conflits avec les communautés locales sont nombreux et n’ont cessé de s’amplifier avec l’accaparement des terres. S’ajoute, selon Emmanuel Elong, le président national de Synaparcam et les autres riverains des plantations de Socapalm, le problème des sites sacrés enfouis sous les palmiers.

Lire la suite…

NDLR : Sur son site, la Socfin s’affiche entreprise « responsable » et assure respecter le consentement libre, informé et préalable des populations autochtones, ainsi que leurs droits traditionnels d’accès aux parcelles pour la chasse, la cueillette et les coutumes et cérémonies religieuses et culturelles. La réalité ne semble pas correspondre à ces excellentes intentions.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Société

Dernières actus

Points sur les i
Conflits
Déclarations irresponsables de Macron : La réaction d’Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France
Société
APPEL AUX PARENTS : des enjeux de la protection de l’enfance face au programme d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle.
Voix courageuse
Conflits
La plus jeune journaliste de Gaza, Lama Abu Jamous, 9 ans, témoigne des horreurs de la guerre sur Instagram à ses 871 000 abonnés
Aide humanitaire
Actualités internationales
Coup de théâtre : L’UE renforce son soutien à l’UNRWA avec 50 millions d’euros, dévoilant les mensonges d’Israël
#MusiqueIA
Culture
Suno : le générateur de musique IA qui va secouer l’industrie face à des hits personnalisés en un clin d’œil.
folie
Société
Corinne Lalo, grand reporter à TF1 : « Le vaccin a un effet hormonal délétère dans les ovaires. C’est aberrant. »
Jeu dangereux
Actualités internationales
Macron continue d’envisager sérieusement d’autoriser ses unités militaires à entrer en Ukraine afin de créer un « dilemme stratégique » pour la Russie
Anti-constitutionalité
Législation
Le Général Coustou remet en question la légitimité de l’action française en Ukraine
Influence
Médias
Dominique de Villepin recadre Apolline de Malherbe sur la chaine pro-israélienne BFM TV : « À qui appartient votre chaîne ? »
Rupture
Politique
François Asselineau en route pour les européennes : Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, RN, Francis Lalanne, Frexit, agriculture…

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous