Les navires transportant du grain ukrainien seront escortés par la Russie, la Turquie et un pays tiers

Environnement, Politique

mise à jour le 25/07/22

Selon RIA Novosti, la Russie, la Turquie et un pays tiers, qui sera déterminé ultérieurement, escorteront des navires transportant des céréales ukrainiennes dans la mer Noire, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une réunion avec des représentants permanents des pays membres de la Ligue arabe (LEA).


« À Istanbul, nous avons réussi à trouver un accord : l’Ukraine est engagée dans le déminage, lance des navires en haute mer, la Russie, la Turquie et un autre participant, à déterminer, escorteront le navire jusqu’au Bosphore en Turquie », a expliqué Sergueï Lavrov.

Selon le ministre, le mémorandum Russie-Onu, signé avec les accords d’Istanbul, obligeait le secrétaire général de l’organisation à lancer le processus et à amener les pays occidentaux à décider de supprimer toutes les restrictions imposées à l’exportation de céréales russes. Nous parlons d’une interdiction d’entrée de navires transportant de la nourriture dans des ports étrangers et vice versa. En outre, les sanctions ont affecté les mécanismes de paiement et d’assurance, ce qui a amplifié la crise alimentaire mondiale.

Lavrov a souligné que la crise actuelle n’était pas la faute de la Russie, mais de la perturbation des chaînes d’approvisionnement pendant la pandémie de coronavirus, ainsi que de l’impression incontrôlée d’argent aux États-Unis et dans l’Union européenne pour payer la nourriture et les médicaments. De plus, la situation a été exacerbée par les sécheresses qui se sont produites dans la région de l’Afrique du Nord pendant quatre années consécutives, a-t-il ajouté.

Vendredi, la Russie et l’Ukraine ont signé des accords avec la Turquie et l’Onu, levant les restrictions à l’approvisionnement en produits agricoles russes sur le marché mondial et déterminant la procédure de transport des céréales ukrainiennes à travers la mer Noire. Selon le document, la récolte sera exportée depuis trois ports — Odessa, Tchornomorsk et Yuzhny — le long de couloirs sûrs. Les navires seront fouillés pour les armements, les navires de guerre et les avions ne pourront pas les approcher sans autorisation. Le centre conjoint de coordination prendra le contrôle de l’ensemble du processus.

L’Onu a mis en garde à plusieurs reprises contre la menace d’une crise alimentaire due à une pénurie de céréales. Les pays occidentaux ont accusé la Russie de bloquer les ports de la mer Noire. Moscou s’oppose catégoriquement à cette accusation et souligne que Kiev elle-même a créé de nombreux obstacles aux exportations : en plus d’avoir incendié des céréales dans le port de Marioupol, l’armée ukrainienne a miné la mer Noire.

Vladimir Poutine, à son tour, a souligné que la Russie n’interfère pas avec l’exportation de nourriture. Si l’Ukraine nettoie les ports, les navires avec de la nourriture pourront partir sans problème.

Traduction Le Média en 4-4-2.

partage cet article !