Le vaccin anti-Covid a eu la peau des doyens de Bretagne

Santé

mise à jour le 05/02/21

 Le doyen des Bretons, Camille Le Houx, pensionnaire de l’Ehpad Penvenan (Côtes-d’Armor), s’est fait vacciner contre le Covid-19 le 27 janvier. Il doit (devait) fêter en juin 2021 ses 109 ans. Il a survécu à deux guerres mondiales, à la grippe espagnole et au confinement dans un camp ravagé par une épidémie de typhus. Il y a quelques années, quand il était devenu le doyen des Bretons, il disait déjà avec un sourire : « La mort m’a oublié ».
Il n’a pas survécu au vaccin. Il est décédé dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 février 2021. « Il est mort en toute sérénité, dans son lit et sans s’en rendre compte… », commente une infirmière. « Une belle mort », ajoute Ouest France.

Marie-Claudine Fourrier, à 110 ans passés, est la doyenne du département. Elle a été testée négative au virus et a quand même reçu le 27 janvier sa première dose de vaccin anti-Covid.
Décédée le 4 février. Obsèques le 8. Une quête sera faite au profit de la recherche médicale contre le cancer. Euthanasie via vaccination ?

Tout commentaire semble superflu.

On ne sait pas quel vaccin a été utilisé. Il semble en tout cas assez efficace pour éliminer les pensionnaires d’Ehpad trop âgés.

Jacqueline pour « Le média en 4-4-2 »

partage cet article !