Le sénateur et médecin Alain Houpert interdit d’exercer pour six mois. Les soutiens affluent !

Justice, Politique, Santé

mise à jour le 05/11/22

Donner son opinion en France devient de plus en plus difficile… Le sénateur Alain Houpert s’est vu infliger une interdiction d’exercer la médecine pendant 6 mois dont 3 avec sursis par la chambre disciplinaire de l’ordre des Médecins de Bourgogne-Franche-Comté. Une condamnation qui fait suite à ses déclarations sur la crise Covid.


Le conseil départemental de Côte-d’Or de l’ordre des Médecins et le syndicat de l’Union française pour une médecine libre (UFML) reprochent au radiologue de « diffuser par voie de presse et par publication sur les réseaux sociaux des informations erronées et non éprouvées scientifiquement ; alors que ce dernier dispose de la spécialité de médecin radiologue, il revendique un droit à la prescription d’un protocole de traitement dit précoce pour la Covid, qui ne repose sur aucune donnée acquise de la science médicale et n’émet aucune réserve sur cette initiative prétendument non éprouvée ».

Pour le Pr Eric Chabrière « Cette démarche bête et absurde sert juste à tenter de dénigrer Alain Houpert qui est actuellement sénateur », le spécialiste en biochimie et biologie structurale aussi Jérôme Marty de vouloir exister. En effet Jérôme Marty n’est autre que le président du syndicat de l’UFML.

Autre bévue qui est reprochée au médecin radiologue : celle d’avoir participé au documentaire Hold-Up du journaliste Pierre Barnérias. « L’intervention du Dr Houpert dans la vidéo intitulée Hold-up remet en cause la gestion de la crise sanitaire par les pouvoirs publics et incite les professionnels de santé à ne pas suivre les recommandations relatives à la prise en charge des patients. Cette vidéo, qui a été fortement médiatisée en raison de son caractère complotiste reposant sur des approximations et des contre-vérités scientifiques, mettait en cause toute la politique sanitaire de lutte contre la Covid-19 des pouvoirs publics. »

Les réactions sur Twitter ne se font pas fait attendre. Pour l’économiste Philippe Herlin, « Le sénateur Alain Houpert ne faisait qu’appeler à la prudence et à l’esprit critique. La dictature en marche. » La sénatrice Sylviane NOËL « Totalement solidaire de mon ami ⁦Alain Houpert ! Drôle de démocratie qu’est devenue la où il n’est plus possible d’exprimer autre chose que la doxa officielle…Les martyrs d’hier seront les héros de demain » Didier Maïsto apporte tout son soutien au sénateur « car il a défendu avec constance des positions courageuses et rationnelles. La Police de la Pensée a encore frappé ». Pour le journaliste de Sud radio, André Bercoff, « Le bon sens est désormais coupable par définition. Le serment d’Hippocrate devient, pour ceux qui choisissent de gagner du fric en baissant leur froc, sermon d’hypocrite. » La sénatrice Christine Bonfanti-Dossat « Notre collègue et ami A. Houpert est probablement coupable d’avoir raison trop tôt et d’avoir eu le courage de le dire ! » Pour Florian Philippot, c’est une « Honte absolue ! Soutien ! Nous vivons des temps très sombres ! » Le député Olivier Marleix « Soutien amical à mon collègue ⁦ Alain Houpert⁩. Sur la prescription du Rivotril hors AMM dans les EHPAD il a eu raison de s’indigner. Était-il normal qu’on refuse de soigner des gens sur un critère d’âge ? » La sénatrice Sylvie Goy-Chavent « Solidarité totale avec ⁦⁦Alain Houpert qui a osé défendre ses idées avec courage et compétence. Tous les médecins Parlementaires ont exprimé leurs positions concernant le Covid et il est le seul sanctionné. Pourquoi ? » La sénatrice Laurence Muller-Bronn « Soutien total à Alain Houpert ⁩- Je revendique la possibilité de douter, de poser des questions, et de m’indigner. Nous sommes dans une société où le doute n’est plus permis. Toute question devient suspecte.« 

Les soutiens en faveur du sénateur Alain Houpert se multiplient sur les réseaux sociaux venant d’anonymes, de médecins, de personnalités, d’infirmières, de pompiers, de politiques, de toutes les classes sociales… La mauvaise idée de Jérôme Marty aura été d’avoir été trop loin dans cette chasse aux sorcières et de faire du médecin radiologue, un martyr.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !