Le sénateur Alain Houpert : « La France s’apprête à vendre 4 milliards de mètres cubes d’eau contre de l’hydrocarbure »

Environnement, Politique

mise à jour le 13/04/23

Depuis octobre dernier, une rumeur étrange circulait selon laquelle des rencontres sommet de l’État auraient eu lieu pour discuter de la possibilité d’échanger 4 milliards de mètres cubes d’eau douce françaises contre des hydrocarbures étrangers. Cette rumeur a été confirmée il y a plus de 6 mois par le ministère de la transition écologique, Christophe Béchu, lorsqu’il a déclaré à l’Assemblée que ces rencontres avaient bien eu lieu.

Mais que signifie cette proposition ? Cette question a été posée au sénateur Alain Houpert pour obtenir des éclaircissements et il nous explique que cette proposition d’échange d’eau douce contre des hydrocarbures étrangers n’est pas simplement une rumeur, car elle implique des détails très précis tels que l’envoi de 19 tankers (navire-citerne) de 200 000 mètres cubes par jour depuis Fos-sur-Mer, l’envoi de 48 tankers de 80 000 mètres cubes par jour depuis Martigues, soit un total de 4 milliards de mètres cubes par an, correspondant à la consommation annuelle des Français. Ces chiffres détaillés montrent qu’il s’agit d’un projet concret et sérieux. Une situation ubuesque au moment où « le président de la République a fait un grand discours dans les Alpes la semaine dernière pour dire : ‘Nous allons manquer d’eau’. »

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !