La guerre pour Twitter ne fait que commencer : les « élites » américaines se fissurent

Économie

mise à jour le 02/05/22

Guy de la Fortelle, alias L'Investisseur sans costume, reproche à Florian Philipot et Idriss Aberkane d'annoncer à la fois l'achat de Twitter par Elon Musk et l'avènement de la liberté de communication. En réalité l'achat est loin d'être fait et la liberté serait que le réseau soit un bien commun. Or il est tombé dans les mains des opérateurs privés, les tout-puissants Gafam. Imaginons qu'un téléphone Orange ne puisse pas appeler un abonné Bouygues. C'est ce qui se passe sur Internet où Twitter (comme Facebook) n'a aucune inter-opérabilité.

La vente de Twitter n’est pas faite et Tesla est dans la tourmente

La vente de Twitter va prendre un an ou plus à se finaliser, car les enjeux sont énormes (44 milliards de dollars). Une semaine après l’annonce de la vente, le cours de Twitter est à 49 $. C’est une anomalie, puisque l’offre d’Elon Musk est à 54,20 $. Si la vente était sûre, les investisseurs se précipiteraient sur les actions à 49 $. Or ils se méfient. Musk finance l’achat de Twitter avec Tesla et SpaceX. Il a vendu une partie des actions Tesla, mais il doit aussi prendre un crédit de  25,5 milliards en plus des actions qui restent en garantie. Or Vanguard et Bill Gates ont attaqué Tesla dès le lendemain de l’annonce d’achat de Twitter. L’action Tesla s’est effondrée (jusqu’à – 12 % en une journée). Il faut donc trouver d’autres garanties. Elon Musk l’a certainement prévu et va revoir son plan de financement.

Twitter : une arme pour Elon Musk

Elon Musk a 90 millions de followers sur Twitter. C’est un outil d’influence financier, d’où l’intérêt de sauvegarder Twitter. Au contraire de Vanguard, son intérêt personnel est allié à l’intérêt général. Nous assistons donc à un rapport de forces financier entre une technocratie froide hors de contrôle (Vanguard) et Elon Musk, qui peut mobiliser les petits investisseurs en Bourse qui lui prêtent leur pouvoir.

Twitter : cours sur un mois
Twitter : cours sur un mois.
Tesla cours sur un mois
Tesla : cours sur un mois.

Une fois pris le contrôle de Twitter, Elon Musk pourra racheter Tesla

Elon Musk défend la liberté d’expression des américains. Il n’est pas évident qu’il en soit de même pour l’Europe : il a mis ses satellites Starlink au service du bataillon ukrainien nazi Azov… Nous ne devons, certes, pas compter sur lui pour retrouver notre souveraineté, car l’Amérique est en train de nous sacrifier. Il représente cependant un coin dans le bloc d’un système, à la fois oppressant et fragile, qui commence à se fissurer.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !