La France est le dernier pays d’Europe à ne pas réintégrer ses soignants non-vaccinés

Insolite, Santé

mise à jour le 02/12/22

Alors que les partisans de la réintégration des soignants suspendus sont vilipendés comme des « complotistes-antivax », il est important de rappeler au gouvernement Macron et aux médecins de plateau que tous les pays d’Europe sont des complotistes antivax puisque qu’il ne reste que la France à maintenir cette suspension.

Les deux derniers pays à avoir réintégré les soignants suspendus sont l’Italie et la Grèce.

En Italie, les soignants ont pu être réintégrés dans les hôpitaux. Le ministre de la Santé Orazio Schillaci a annoncé dans une note du 27 octobre 2022 que « six mois après la suspension de l’état d’urgence et compte tenu de l’évolution de l’infection par le Covid-19, il juge approprié d’amorcer un retour progressif à la normalité des activités et des conduites, inspiré par des critères de responsabilité et de respect de la réglementation en vigueur ».

La Grèce a décidé que, dès le 1er janvier, les soignants suspendus seront réintégrés. Le Conseil d’État vient en effet de juger non constitutionnelle leur suspension. À compter de 2023, et sous prétexte du refus de la Haute autorité de santé et du comité consultatif national d’éthique, la France devient officiellement le dernier pays à laisser ses soignants non vaccinés sur le carreau.

L’exception française devient très dangereuse pour les patients français en attente de soins de qualité et d’un personnel en nombre suffisant.

La proposition de loi du RN pour la réintégration des soignants suspendus sera-t-elle le début de la réintégration et la fin de ce jusqu’au-boutisme absurde ?

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !