Gérard Delépine : « Les vaccins anti-Covid-19 sont bien expérimentaux »

26 mars 2021 | Santé, Société

Oui, les vaccins sont expérimentaux contrairement à ce que l’AFP et J. Mansour affirment dans leur « fast check ». Dans un contexte où il est de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux, tant les médias subventionnés ne sont plus que des organes de propagande au service de la pensée unique et tant les réseaux sociaux censurent dorénavant tout ce qui s’en éloigne.

Fast check

Nous reprenons ci-dessous une partie de l’article du Dr Gérard Delépine, publié le 18 mars 2021 sur le site canadien nouveau-monde.ca [source] par le Dr Nicole Delépine, ancien interne et ancien chef de clinique des hôpitaux, son épouse :

Dans une « fast check » — « vérification rapide » ou hâtive — du 11 mars 2021, une journaliste débutante, Juliette Mansour (promotion 2020 du CFJ) et l’AFP nous accusent de diffuser de fausses informations. Cet article trompeur se contente d’affirmer les croyances de la pensée unique du politiquement correct, sans rapporter les faits établis, car ils confirmeraient nos dires. Nous fournissons ici les preuves de leurs erreurs.

Non, les essais phase 3 des vaccins ne sont pas terminés ! Il suffit de consulter le site « ClinicalTrials.gov » pour le vérifier

Juliette Mansour et l’AFP prétendent que « cette dernière phase [phase 3] avant la mise sur le marché, qui se déroule sur des milliers de volontaires, est bien terminée pour les quatre vaccins homologués. » Cette affirmation est totalement fausse !

Pour connaître l’état d’avancement d’un essai, il suffit de se référer au site américain officiel « clinical trials.gov » chargé de les lister. En l’interrogeant par Internet (vous pouvez le faire en français) vous obtiendrez les mentions : aucune étude phase 3 terminée.

Les publications des résultats cliniques définitifs des phases 3 n’existent pas

Notre journaliste débutante aurait pu aussi s’étonner de l’absence de publications détaillant les résultats cliniques définitifs des essais phase 3 chez l‘homme en les recherchant dans cette même base bibliographique « Clinical Trials.gov » dans chaque essai, ou dans « PubMed » qui recensent les articles médicaux publiés dans la littérature internationale.

Présentation biaisée des résultats provisoires

Un avis du British Medical Journal souligne que Pfizer /BioNTech et Moderna ont signalé la réduction du risque relatif de leurs vaccins en donnant des chiffres supérieurs à 90 %, mais les fabricants n’ont pas signalé de réduction du risque absolu correspondante, qui « semble être inférieure à 1 % ».
L’insuffisance des essais est d’autant plus critiquable que certains vaccins utilisent des techniques totalement nouvelles.

Oui : les vaccins mis actuellement sur le marché sont expérimentaux

Tant que les résultats définitifs et complets des essais phase III n’ont pas été analysés et publiés, l’utilisation d’un vaccin ou d’un médicament est expérimentale.

Les campagnes de vaccination en cours dans le monde constituent des essais de phase III, simultanés de la phase IV qui a été instaurée par l’attribution d’AMM conditionnelle, en totale contradiction avec le schéma traditionnel des essais qui doivent respecter la hiérarchie des phases.

Le caractère expérimental de la vaccination actuelle se reflète d’ailleurs dans la fréquence très inhabituelle des complications observées après vaccination, entraînant des alertes des agences sanitaires et la suspension de la vaccination dans de très nombreux pays.