Dr Gérard Delépine : l’hécatombe post-vaccinale s’étend dans le monde

1 juin 2021 | Santé, Société

Il y a deux mois le Dr Gérard Delépine tenté d’alerter sur les résultats paradoxaux des vaccin Covid-19 en publiant les courbes de mortalité pré et post-vaccination d’Israël et de Grande-Bretagne qui montraient déjà que ces vaccinations ont été suivies d’une hausse considérable des contaminations et de la mortalité durant 6 à 8 semaines après le début de la vaccination.
Depuis, les campagnes de vaccination se sont étendues mondialement, même aux pays où le Covid était peu présent. Et partout elles ont été suivies d’une hausse considérable des nouvelles infections et de la mortalité pendant plusieurs semaines ou mois.

Combien faudra-t-il de morts et d’accidents sévères pour que les dirigeants, l’OMS, les agences de santé FDA, EMA entre autres, regardent les résultats avérés de cette pseudo-vaccination expérimentale dans le monde réel et en tirent les conséquences ?

Rappel des faits avérés publiés par l’OMS

Nous présentons ci-après les courbes de l’épidémie des pays les plus vaccinés telles que publiées par l’OMS (avec nos commentaires en rouge).

ASIE

Au Népal, pays de 28 millions d’habitants

La campagne de vaccination, utilisant le vaccin chinois et l’AstraZeneca indien, a commencé fin janvier 2021. Jusque-là, après dix mois d’épidémie, le pays comptait 270 092 cas confirmés et 2017 morts et la moyenne journalière de nouveaux cas s’élevait à 350.

Quatre mois après le début de la vaccination, l’épidémie a explosé avec une moyenne actuelle de 8 000 nouveaux cas quotidiens. Au 22 mai, le Népal comptait 497 052 (+90 %) cas confirmés et 6 024 morts (+200 %.)

Népal

En Thaïlande, pays de 70 millions d’habitants

La campagne de vaccination utilisant le vaccin chinois a commencé dans la première semaine de mars. Jusque-là, depuis le début de l’épidémie, le pays ne recensait que 25 000 contaminés et 83 morts attribuées au Covid19.

Thaïlande

Depuis le début de la vaccination, en 2 mois, le nombre des contaminés a été multiplié par 5 (123 066 au 22/5) et celui des morts par 9 (735 au 22/5).

Au Cambodge, pays de 27 millions d’habitants

Cambodge

Au Brésil, pays de 217 millions d’habitants

La vaccination a débuté le 18 janvier, alors que la mortalité hebdomadaire se stabilisait autour de 7000 décès.

Brésil

Que peut-on déduire de ces données officielles ? Hypothèses

Les victoires à la Pyrrhus (obtenues au prix de pertes si lourdes qu’elles compromettent les chances de victoire finale) israélienne et britannique

Les avocats de la vaccination prétendent que les vaccinations en Israël et en Grande-Bretagne auraient été des succès, car les contaminations et la mortalité quotidienne, actuelles sont faibles.

Mais ces succès apparents correspondent en fait à la disparition d’une grande partie des personnes à risque (le « moissonnage ») réalisée par la vaccination et à la régression spontanée de la maladie observée aussi dans les pays peu vaccinés.

Le « moissonnage » vaccinal

Dans ces deux pays, la mortalité attribuée au Covid a fortement augmenté durant 4 à 6 semaines, égalisant la totalité des morts de l’année 2020. La courbe de mortalité Covid péri-vaccination en Israël est démonstrative.

Israël

Le « moissonnage » de 1404 personnes en janvier et de 949 autres en février, soit l’équivalent d’une année complète de mortalité Covid sans vaccin (l’année 2020) a fortement réduit le nombre d’Israéliens à risque, entraînant de facto probablement une diminution du risque apparent de mortalité dans l’année à venir, dans cette tranche d’âge.

Mais parallèlement à cette diminution de sa cible initiale, le virus s’est transformé par mutation pour s’attaquer à d’autres segments de la société et en particulier aux groupes d’âge plus jeunes.

En novembre 2020, les données du ministère israélien de la Santé ont révélé que Israël avait détecté 400 cas de coronavirus chez des enfants de moins de deux ans. En février 2021, ce nombre est passé à 5 800.

Lire l’article…