Deux fillettes de 5 et 7 ans suspectées d’avoir violé une élève de 4 ans à l’école dans l’Essonne

mise à jour le 08/06/23

On ne peut qu’être abasourdi et choqué d’entendre cette information. On peut imaginer l’effroi des parents des enfants auteurs de ces faits, car judiciairement, il n’y a pas d’écho pour qu’ils répondent de leurs actes. Alors reste la pédagogie comme outil pour comprendre, faire comprendre pour ne pas voir de la récidive.
Je développerai ultérieurement ce que l’on pourrait en dire, les pistes de réflexions et les éléments historiques à connaître.


Ce que l’on sait d’après cet article du « Parisien » :

« Le lundi 5 juin 2023, au sein de l’école maternelle Ferdinand-Buisson à Morsang-sur-Orge, une élève de 4 ans aurait subi un viol de la part de deux autres fillettes de l’établissement scolaire. L’école maternelle Ferdinand-Buisson à Morsang-sur-Orge a été le théâtre d’un fait horrible. Ce lundi, lors de la pause déjeuner, une fillette de 4 ans aurait subi un viol de la part de deux autres élèves, âgées de 5 et 7 ans, selon les informations du Parisien. La victime aurait en effet confié « avoir mal aux fesses », avant de se faire ausculter par l’infirmière de l’école.

L’examen montrera des « rougeurs autour de l’anus », causées par deux jeunes élèves de l’établissement. La victime d’abus sexuels a été conduite aux urgences pédiatriques. Quant aux deux fillettes mises en cause, elles ont reconnu les faits d’agression sexuelle. Une psychologue a été présente le mercredi 7 juin 2023. La maire de la commune a également prévu de rencontrer les parents de la petite fille victime de viol.

Par ailleurs, une autre procédure a été engagée à l’encontre de la mère de l’une des suspectes. Celle-ci était venue chercher sa fille après l’entretien avec les policiers. Lorsqu’elle l’a récupérée, elle l’a violemment giflée, provoquant chez sa fille un saignement de nez. Cette claque lui aurait même déclenché un saignement de nez. La mère a été placée en garde à vue et sa fille se trouve actuellement en foyer. »

Dans un premier temps, est-ce inédit qu’un mineur soit victime d’agression sexuelle de la part d’un autre mineur ? Non ! Une simple recherche superficielle et nous pouvons trouver quelques cas et certains qui concernent de très jeune âge :

Focus sur le dernier paragraphe :

La maman de l’une des deux petites filles auteures des faits d’agression sexuelle est en garde à vue pour avoir giflé son enfant en apprenant les faits à la sortie de l’école et sa fille placée dans un foyer. Nous pouvons constater avec une pointe d’ironie que, tonitruant, la grande cavalerie a été dépêchée !
Les acteurs de l’aide social à l’enfance, je parle des associations qui gèrent des foyers, peuvent se frotter les mains. A raison de plusieurs milliers d’euros par enfant placé, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Si la petite fille n’est pas rendue à sa maman, on pourra rajouter ce cas dans la longue liste des placements abusifs.
Maintenant que la petite est placée, comment sera recueillie sa parole ?

Les influences de la propagande :

Les cours de sexualisation des enfants dès la maternelle sont dispensés depuis longtemps, par l’article L312-16 qui a été quelques fois modifié comme en août 2021 : LOI n°2021-1109 du 24 août 2021 – art. 33.
En 2014, sous Hollande, la ministre de l’éducation national, Najet Bel Kacem avait lancé les « ABC de l’égalité », un chiffon rouge pour éviter de regarder de plus près les textes. Qui pourrait être contre l’égalité homme/femme ?
La technique est de communiquer sur une ligne officielle qui permet de libérer des enfants de leurs goûts qui seraient des carcans dans lesquels ils seraient enfermés. Les petites filles qui aiment bien mimer leur mères en câlinant un poupon et les garçons préférant faire rouler des petites voitures, voilà un combat existentiel, plus crucial que la méthode globale de lecture qui crée de l’illettrisme avec un abonnement chez l’orthophoniste. Et dans le même temps, parsemer la propagande de la théorie du genre, de la sexualisation couplée de LGBTQI+ dans certaines académies, histoire de tester.
Des parents sont alertés mais comme les parents des autres académies n’avait pas les mêmes séances, on entendait des «  complotistes » ou des « affabulateurs ». La méthode fonctionne bien , le déni est en marche !
A l’époque une enseignante, Farida Belghoul, avait compris la supercherie et avait organisé les «  journées de retrait de l’école » pour que les parents ne mettent pas leurs enfants à l’école les jours des séances sur le genre prodiguées bien souvent par des associations LGBTQI+. Cela lui a valu d’être sanctionnée d’un blâme pour finir par une procédure disciplinaire suivie de son renvoi.
Depuis 2014, nous avons pu constater qu’ils ont passé d’autres paliers encore plus extrêmes pour effracter l’innocence et la psyché des enfants, avec l’arrivée du matériel pour que les petits simulent une pénétration, avec les notions de positions sexuelles, d’identité de genre, de drag queen…

Avec le concours des supports pédagogiques comme le site «  Fils Santé Jeune » qui est destiné aux 12/25 ans :

Ou l’on peut y voir la propagande des partouzes à 3, 4 , 5 ou plus :

Et des praticiens en tout genre, sexologue ou éducateurs qui promeuvent les théories du bébé ayant une vie sexuelle. J’entends ceux qui vont rétorquer que, en tout temps, les enfants jouent au docteur ou à « touche pipi ». Oui mais laissons les bambins expérimenter sans anticiper ni pousser.

D’où viennent ces idéologies ?

Deux protagonistes sont à connaître pour comprendre : John Money pour la théorie du genre et Alfred Kinsey pour les cours d’éducation sexuelle. Leurs «  travaux » fumeux sont de pures inventions et n’ont rien de scientifique. Pour savoir qui ils sont :

Les ONG telles que l’OMS, l’ONU, l’UNESCO et le planning familial œuvrent aussi pour diffuser ces idées pro-pédophiles. En établissant des normes pour l’éducation sexuelle en Europe avec « les droits sexuels » et « les standards pour l’éducation sexuelle en Europe ». Je vous laisse regarder les tableaux qui décrivent dès la naissance des notions de plaisir sexuel. Ariane Bilheran l’explique très bien (14)

Heureusement, certains enseignants s’étaient indignés de ces tableaux de 0 à 16 ans.

Colombe pour Le Média en 4-4-2


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous ne recevons aucune aide de la part de l’État français ou de tout autre gouvernement étranger, nous ne sommes pas soutenus par la publicité et n’avons pas de mécène qui nous finance avec des millions. Nous sommes un média créé par le peuple et pour le peuple. Nous sommes une organisation indépendante. Notre seul objectif est de servir la communauté sans être influencés par des intérêts extérieurs.

Notre indépendance a un coût et nous sommes entièrement financés par les dons de personnes comme vous. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer à offrir une information de qualité, nous vous invitons à faire un don.

Votre contribution, quelle que soit sa taille, nous permettra de couvrir des sujets importants qui peuvent parfois être ignorés par les médias traditionnels. Grâce à votre soutien, nous pourrons continuer à être un média créé par le peuple et pour le peuple.

Nous espérons sincèrement que vous serez en mesure de nous soutenir dans notre mission et nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

Pour nous soutenir financièrement :

De l’équipe du Média en 4-4-2.

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Société

Dernières actus

Points sur les i
Conflits
Déclarations irresponsables de Macron : La réaction d’Alexander Makogonov, porte-parole de l’ambassade de Russie en France
Société
APPEL AUX PARENTS : des enjeux de la protection de l’enfance face au programme d’éducation à la vie affective, relationnelle et sexuelle.
Voix courageuse
Conflits
La plus jeune journaliste de Gaza, Lama Abu Jamous, 9 ans, témoigne des horreurs de la guerre sur Instagram à ses 871 000 abonnés
Aide humanitaire
Actualités internationales
Coup de théâtre : L’UE renforce son soutien à l’UNRWA avec 50 millions d’euros, dévoilant les mensonges d’Israël
#MusiqueIA
Culture
Suno : le générateur de musique IA qui va secouer l’industrie face à des hits personnalisés en un clin d’œil.
folie
Société
Corinne Lalo, grand reporter à TF1 : « Le vaccin a un effet hormonal délétère dans les ovaires. C’est aberrant. »
Jeu dangereux
Actualités internationales
Macron continue d’envisager sérieusement d’autoriser ses unités militaires à entrer en Ukraine afin de créer un « dilemme stratégique » pour la Russie
Anti-constitutionalité
Législation
Le Général Coustou remet en question la légitimité de l’action française en Ukraine
Influence
Médias
Dominique de Villepin recadre Apolline de Malherbe sur la chaine pro-israélienne BFM TV : « À qui appartient votre chaîne ? »
Rupture
Politique
François Asselineau en route pour les européennes : Florian Philippot, Nicolas Dupont-Aignan, RN, Francis Lalanne, Frexit, agriculture…

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous

    Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

    Abonnez-vous