Département de la Défense des USA : « Fausses couches et cancers ont augmenté de 300 %, les problèmes neurologiques de 1000 % »

Santé

mise à jour le 28/01/22

Des chiffres qui ont de quoi faire tourner la tête. Le sénateur Ron Johnson animait une table ronde le 24 janvier 2022, COVID-19 : Une deuxième opinion. Un groupe de médecins et d’experts médicaux de renommée mondiale offraient à cette occasion une perspective différente sur la réponse mondiale à la pandémie, l’état actuel des connaissances sur le traitement précoce et hospitalier, l’efficacité et la sécurité des vaccins, ce qui s’est bien passé, ce qui s’est mal passé, ce qui devrait être fait maintenant, et ce qui doit être traité à long terme.


Lors de cette table ronde, l’intervention de l’avocat Thomas Renz a été très remarquée, et pour cause, il représente trois lanceurs d’alerte à l’intérieur même du département de la Défense des États-Unis (DoD). « Les trois lanceurs d’alerte m’ont donné ces données. J’ai les déclarations de ces trois personnes. Leur témoignage est soumis à la peine pour parjure. Nous avons les données substantielles montrant que les fausses couches ont augmenté de 300 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Nous avons une augmentation de presque 300 % de cancers par rapport à la moyenne sur cinq ans. Concernant les problèmes neurologiques qui affectent nos pilotes, une augmentation de plus de 1 000 %. C’est dix fois plus, de 82 000 par an à 863 000 par an. » 

L’alerte commence à retentir un peu partout comme en Grande-Bretagne, à la Haute Cour, jeudi 13 janvier, l’ONS (Office national de la statistique) a confirmé qu’il y a eu une augmentation significative du taux de mortalité des adolescents de sexe masculin au cours des huit derniers mois, par rapport à la même période de 2015-2019. Voir ici…

Le Média en 4-4-2

partage cet article !