Booba et Di Vizio en duo contre la dictature sanitaire

5 mars 2021 | Santé, Société, Vidéos

Hanouna tente de reconquérir un public qui a changé

En quête d’Audimat, Hanouna est contraint d’ouvrir son émission à des gens qu’il n’aurait pas invités ou qu’il aurait d’ordinaire empêché de parler. Les téléspectateurs seraient-ils moins friands de bagarre, de nouilles dans le slip, que de l’expression de leur ras-le-bol  ? Pour Touche pas à mon pote, l’émission de Cyril Hanouna, il est loin le temps des 8,1 % d’AudimatDepuis 2020, il stagne en moyenne à  5,1 % – 5,6 %. Médiamétrie annoncerait une hausse d’audience pour le 4 mars, jour où Booba a été invité, mais les chiffres ne seront pas connus avant le 9 mars. 

Une rencontre surprise et des déclarations surprenantes

L’avocat Fabrice Di Vizio, qui a intégré la fine équipe, et le rappeur Booba se sont rencontrés dans l’émission du 4 mars. Ils sont tombés d’accord sur l’essentiel : le confinement ne sert à rien, la démocratie n’existe plus.

Booba, imperturbable, a déclaré :  « En gros faut réouvrir. J’ai envie de faire des concerts, d’aller en boîte. J’habite à Miami, ça fait un an que j’y habite, tout est ouvert, tranquille. Ici ça n’a aucun sens. Même ça [il tape sur le séparateur en plastique], ça n’a aucun sens. J’arrive ici ça ressemble un peu à une dictature, parce qu’on ne nous demande même pas notre avis. »

Me Di Vizio a continué à défendre ses idées d’avant Hanouna : « On fait chier les Français, ce n’est pas grave à condition que ce soit nécessaire pour lutter contre l’épidémie. Et on est toujours confrontés au même problème, c’est-à-dire un ministre qui s’auto-congratule en disant que tous les scientifiques s’accordent pour dire que le couvre-feu ça marche. Alors il marche tellement qu’on pense à un confinement. Le problème c’est jusqu’où on va. Parce que les Français sont à bout. On est en train de se poser des questions sur les libertés publiques. Je dis que cela va mal finir. »

L’équipe Macron à la rencontre du peuple

Les salariés de Hanouna font le job habituel avec un vocabulaire attrape-couillon voulu par l’Élysée pour sa campagne horizon 2022 : « Macron est dans votre team, il a voulu prendre le lead. Il a dit  […] on va desserrer l’étau et le seul truc en fait, c’est de se vacciner. » 

Les médias mainstream en restent traditionnellement à ce qui a fait la popularité de Hanouna dans le passé : les engueulades. Ils soulignent l’inimitié entre Booba et  un ex-chroniqueur de l’équipe. Ils développent des descriptions de l’engueulade entre Booba et Jean Messiha. Ce sont ces replays qui sont mis en avant sur YouTube. En revanche rien sur Fabrice Di Vizio. Sur quel sujet ont porté les discussions ? Pas de réponse. Une raison de plus pour voir ou revoir les replays oubliés des médias.

Voir l’émission entièrement c’est ici à partir de 10 min 50 sec

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2