Australie : la vaccination covid provoque des cardiopathies

Santé

mise à jour le 13/10/21

Pr Jason Kovacic

Si le covid est peu répandu en Australie (38e cause de mortalité), en revanche les vaccins covid semblent faire bondir le nombre des cardiopathies qui, elles, sont la première cause de décès. Le 8 juillet, à la suite de 3,2 millions de doses de Pfizer, 50 cas de péricardite ont été recensés en Australie par la Therapeutic Goods Administration.


Cela finit par se savoir, jusque chez les people. Monique Morley, ancienne participante de Bachelor, a été hospitalisée pour une péricardite à la suite d’une vaccination. Denham Hitchcock, journaliste, a lui aussi souffert de problème cardiaque après un vaccin.

Les vaccins éviteraient des cardiopathies… selon une étude

De leur lit d’hôpital, ces people s’interrogent (bien prudemment d’ailleurs) sur les bienfaits de la vaccination. Le Daily Mail a recueilli leurs témoignages et les a contre-balancés avec celui du Pr Jason Kovacic. Lui, appelle à la confiance : « Ces vaccins sauvent des vies et pour que nous puissions nous ouvrir en tant que communauté, nous devons faire vacciner la communauté. » (sic) Il affirme même que la vaccination protège des cardiopathies, et cela quel que soit l’âge : « Une étude d’observation très récente a montré que les jeunes hommes infectés par le virus sont jusqu’à six fois plus susceptibles de développer une myocardite que ceux qui ont reçu le vaccin. En outre, la myocardite qui survient après la vaccination semble être assez bénigne. »

Une étude ? Quelle étude ?

L‘étude à laquelle se réfère le Pr Kovacic a pour titre : « Risque de myocardite due à l’infection par COVID-19 chez les personnes de moins de 20 ans : une analyse basée sur la population ». Ses auteurs sont Mendel E. Singer, Ira B. Taub, David C Kaelber. Elle n’est pas fondée sur l’observation comme la présente le Pr Kovacic — disant qu’il s’agit d’une « étude d’observation » — et comme pourrait le faire croire son sous-titre : « une analyse basée sur la population ». Il ne s’agit que d’une étude statistique. Ses données sont tirées de la base Trinetx, dont le directeur général, Gadi Lachman, a travaillé chez Lehman Brothers et a été officier dans les forces spéciales israéliennes. Nous voilà loin du domaine médical… De plus cette étude n’a pas été évaluée par des pairs. L’éditeur précise : « Son contenu relève uniquement de la responsabilité des auteurs et ne représente pas nécessairement le point de vue officiel des NIH [Autorités de santé nationales]. » Elle n’apporte donc aucune preuve.

Qui a donné 2,5 millions de dollars pour la recherche en cardiopathie en Australie ?

Des philanthropes, les familles Douglass, Lowy, Oatley et Ritchie ainsi que la Simon Lee Foundation, se sont engagés à verser chacun un million de dollars afin de promouvoir la recherche cardiovasculaire en Australie à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud et au Victor Chang Cardiac Research Institute.
Et c’est le Pr Jason Kovacic, ex-directeur du Mount Sinai Cardiovascular Research Centre à New York, financé par de nombreux philanthropes milliardaires, qui a reçu la bourse de 2,5 millions de dollars pour diriger les recherches à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud et au Victor Chang Cardiac Research Institute. Le même qui faisait la promotion de la vaccination dans le Daily Mail en citant une étude bidon.

Qui reçoit les dollars de la bourse ? Les donateurs !

Qui dirige la Fondation de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud ? Un médecin ? Vous n’y êtes pas. Son président, David Gonski, siège dans plus de 40 conseils d’administration : ANZ Bank, Ingeus Limited, Swiss Re Life and Health Australia Limited, ASX Limited, Investec Bank (Australia) Limited. Il est conseiller principal de Morgan Stanley Australia Limited, président du conseil consultatif de Transfield Holdings et administrateur non exécutif de Singapore Airlines. Et il fait partie du conseil d’administration de la fondation Lowy (justement un des donateurs), elle-même financée par l’AFP, CocaCola, Boeing, MasterCard, Rio Tinto, Magellan, Rothschild, UBS…

Le président du Victor Chang Cardiac Research Institute, Matthew Grounds, n’a rien à voir non plus avec la recherche médicale. Il est membre du Business Council of Australia et directeur de l’UBS Foundation (qui finance la fondation Lowy). Il est également cofondateur de la Hearts and Minds Investment Conference (Goldman Sachs, UBS encore, etc.)

On tourne en rond. Les donateurs et ceux qui bénéficient des subventions sont souvent les mêmes ou font partie du même cercle. Le Pr Jason Kovacic y est parfaitement intégré. La preuve : il ne voit pas de liens de cause à effet entre la vaccination et les cardiopathies. Ses 2,5 millions de dollars, il les mérite haut la main !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !