Alexandre Loukachenko humilie ses ministres partisans de la dictature vaccinale : Pourquoi la police contrôle le port du masque ?

Humour, Santé

mise à jour le 03/11/21

« L’autoritaire président biélorusse a levé une série de mesures sanitaires, alors même que le pays connaît une résurgence de l’épidémie », peut-on lire dans La Croix (c’est réservé aux abonnés, tant pis pour eux). En France, nous bénéficions de mesures autoritaires, certes, mais c’est un État démocratique qui les impose. Une sacrée différence ! Curieusement, l’autoritarisme déclaré semble parfois du côté du peuple.


Le 19 octobre, le président biélorusse Alexandre Loukachenko, lors d’une réunion sur la situation épidémiologique et les mesures prises pour lutter contre la propagation du covid, a remis en place un ministre beaucoup trop prompt à embêter la population. « Si vous entrez chez le président comme dans un moulin, pourquoi alors torturer les gens de la sorte ? Pourquoi la police se mobilise pour contrôler le port du masque ? Pourquoi manipuler et inspecter les gens de la sorte, même les femmes ? » Se tournant ensuite vers un autre ministre, Loukachenko n’y va pas de main morte : « Vous n’avez pas d’autres chats à fouetter ? Pourquoi enfreignez-vous la loi ? Nous n’avons aucune loi qui vous donne le droit de torturer les gens et de vérifier leur muselières. »

Vidéo originale : https://www.youtube.com/watch?v=F5WunfaM_K0

Pour le plaisir et toujours du côté du peuple, on vous en remet une couche avec Poutine, humiliant un PDG pour défendre des ouvriers.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !