À l’hôpital de Chinon : 100 agents ne sont pas vaccinés

Politique, Santé

mise à jour le 14/09/21

À partir du 15 septembre, les agents hospitaliers, soignants et non soignants, devront être vaccinés contre le covid-19 pour travailler.
« En début de semaine (dernière), nous avions près de 90 % du personnel, toutes catégories confondues, qui étaient vaccinés, soit plus de 1 000 agents sur les 1 100 professionnels », expliquait vendredi Marie-Bénédicte Lebatard, directrice de la communication du centre hospitalier du Chinonais.

À partir du 15 septembre, tout agent non vacciné sera suspendu, sans salaire. Toutefois, un délai d’un mois supplémentaire sera laissé au personnel en attente de la deuxième dose. Mais ils devront présenter un test négatif de moins de 72 heures pour travailler. « À partir du 16 octobre, comme le prévoit la loi, la direction suspendra sans salaire tout agent jusqu’à l’obtention d’un schéma vaccinal. »

Lire la suite…

partage cet article !