Wimbledon : Djokovic et les « non vaccinés » pourront jouer, mais pas les joueurs russes et biélorusses

Sport

mise à jour le 02/05/22

C’est une bonne nouvelle confirmée par les décideurs du Grand Chelem. Le pass vaccinal ne sera pas nécessaire pour exécuter un coup droit, le numéro 1 mondial au classement ATP, Novak Djokovic, pourra défendre ses chances sur un gazon où il est triple tenant du titre.


Mais derrière cette très bonne nouvelle, il y a une ombre. En effet, la guerre en Ukraine entraîne avec elle des victimes collatérales. La peur du virus a cédé le pas à la peur du Russkov (bien plus dangereux) ! Les joueurs russes et biélorusses ne pourront pas participer à Wimbledon, a déclaré Ian Hewitt, président de l’AELTC : « Nous avons pris en compte une grande variété de facteurs. Après un examen approfondi, nous sommes arrivés à deux conclusions fermes. Premièrement, si nous devions accepter les inscriptions, nous risquerions que leur succès ou leur participation soit utilisé au profit de la propagande du régime russe, ce que nous ne pouvions pas accepter. Deuxièmement, nous avons le devoir de veiller à ce que aucune action ne mette en danger les joueurs ou leurs familles. Nous comprenons et regrettons profondément l’impact que cela aura sur toutes les personnes concernées.»

Les joueurs américains pourront pleinement participer aux tournois malgré l’engagement et les exactions de leur pays dans les guerres en Irak, Syrie, Libye, Mali…  Quel danger menacerait un joueur russe qui participerait à Wimbledon ? Être poussé à condamner publiquement son pays, comme l’a fait Andrey Rublev ? Ce dernier a pu ainsi participer aux demi-finales d’Indian Wells, mais en apatride, sans que la Russie soit mentionnée et que son drapeau soit apparent. La duchesse de Cambridge, qui préside l’« All England Lawn Tennis and Croquet Club », ne voit aucun inconvénient à ce que la victoire d’un Américain puisse  être utilisée par la propagande du régime de Biden. Le règlement de l’AELTC est très libéral : « Le All England Lawn Tennis Club est une organisation diversifiée et inclusive qui s’engage à confronter et à éliminer la discrimination fondée sur l’âge, le handicap, le changement de sexe, le mariage ou le partenariat civil, la grossesse et la maternité, la race, la religion/les croyances ou le sexe.  » Tout, mais vraiment tout, sauf… des Russes. L’essentiel est de participer, n’est-ce pas !

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !