Novak Djokovic et Rafael Nadal dénoncent la décision de Wimbledon d’interdire les joueurs russes et biélorusses

Politique, Sport

mise à jour le 02/05/22

Les deux grands joueurs de tennis Novak Djokovic et Rafael Nadal sont — cette fois-ci — sur la même longueur d’onde. Les deux hommes dénoncent une décision injuste concernant l’éviction des tennismen russes et biélorusses du Tournoi de Wimbledon en raison de la guerre qui oppose la Russie à l’Ukraine. C’est l’incompréhension pour les deux hommes qui y voient un amalgame inapproprié.


Rafael Nadal déclare : « Je pense que c’est très injuste pour mes camarades de tennis russes, mes collègues… ce n’est pas de leur faute ce qui se passe en ce moment avec la guerre. Je suis désolé pour eux. Wimbledon vient de prendre sa décision… le gouvernement ne les a pas forcés à le faire. Voyons ce qui se passera dans les prochaines semaines… »

Du côté de Novak Djokovic, cette interdiction évoque de très mauvais souvenirs. Cela le renvoie à l’exclusion qu’il a vécue au motif de ne pas être vacciné. Il se solidarise avec les joueurs de tennis russes et biélorusses : « Ce n’est pas la même chose, mais ayant vécu quelque chose de similaire plus tôt cette année, c’est frustrant de savoir que vous ne pouvez pas jouer. Je maintiens toujours ma position selon laquelle je ne soutiens pas la décision (de Wimbledon). Je pense que ce n’est pas juste, ce n’est pas juste, mais c’est comme ça. »

Parmi les joueurs concernés par l’interdiction figurent le champion en titre de l’US Open Daniil Medvedev, Andrey Rublev et la vice-championne de Roland-Garros Anastasia Pavlyuchenkova, qui sont tous les deux russes. La Biélorusse Victoria Azarenka ne pourra pas non plus jouer.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !