Vacciner vos enfants ? Avertissement aux parents !

Santé

mise à jour le 16/07/21

Vaccination enfants

Emmanuel Macron a décidé que  les moins de 18 ans ne pourront aller au cinéma, au restaurant ou dans les transports sans une preuve d’absence d’infection par le Covid. Il leur a donné jusqu’au 30 août pour se faire injecter une deuxième dose. Ils pourront donc passer de bonnes vacances. En revanche, la rentrée sera difficile ! Les tests deviendront payants, donc inaccessibles à la plupart des gens et aux enfants en premier lieu. En revanche la vaccination continuera d’être gratuite…

La vaccination fait courir des risques aux enfants

Le coronavirus ne représente pas de risque pour les enfants et cela, les dirigeants des associations de pédiatres ne peuvent le nier. Il y a plus de risque à être vacciné qu’à ne pas l’être pour les plus de 12 ans. En revanche, le risque de myocardite associé aux vaccins expérimentaux à ARN messager est bien réel. Les pédiatres le reconnaissent. Ils sont pourtant favorables à la vaccination. Pourquoi ?

Le « vaccin » c’est bon pour le moral des enfants

 Robert Cohen, président du Conseil national professionnel de pédiatrie : « C’est le seul moyen de garantir une rentrée scolaire normale : les adolescents ne vont pas bien, ils ont vraiment besoin de retrouver une vie sociale. »
Christelle Gras-Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie : « Beaucoup ont été malmenés par un discours culpabilisant. Pour eux, être vaccinés, c’est aussi une façon d’être déculpabilisés. » 

Le « vaccin  », c’est bon pour les pédiatres…

L’association E3M, qui milite contre l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins, a poursuivi devant l’Ordre le Dr Cohen à la suite d’interviews sur France Info et RTL.  La chambre disciplinaire du Conseil de l’ordre des médecins a — fait exceptionnel — émis en 2018 un avertissement à l’encontre du Dr Robert Cohen pour ne pas avoir mentionné ses liens d’intérêts avec Pfizer, MSD, GSK et Sanofi lors de ses interventions dans les médias. Robert Cohen, qui coordonne le réseau Infovac, une association qui propose informations et conseils sur les vaccinations, avait oublié avoir perçu de plusieurs laboratoires fabricants de vaccins 57 730 euros depuis 2012.

Robert Cohen a d’ailleurs continué de plus belle jusqu’en 2020. Avec AstraZeneca, et Janssen en plus, il a touché 43 469 € entre 2016 et 2020. Parmi les 2 043 Cohen ayant touché de l’argent des laboratoires, on peut quand même le retrouver sur Transparence Santé. Ce sont les entreprises pharmaceutiques qui déclarent leurs contributions financières au bien-être matériel des médecins. En revanche, lui, ne s’est jamais préoccupé, dans les médias, comme ses confrères de plateau d’ailleurs, d’avouer ses conflits d’intérêts. Pas plus que les journalistes n’ont pris la peine de lui demander. Le Dr Christelle Gras-Le Guen, dont le nom est plus facile à repérer sur Transparence Santé, a touché 11 887 € de Abbvie, Astella Pharma, Ceheid Europe, Chiesi, Gilead, GlaxoSmithKline,bioMérieux, Pfizer, Shire France.

Vacciner les enfants ou pas ?

Au lieu d’écouter les médecins de plateau subventionnés par les laboratoires, les parents peuvent se poser quelques questions : est-il raisonnable de vacciner un enfant qui est en bonne santé, pour de fausses raisons, avec un vaccin expérimental dont les effets secondaires immédiats sont importants et les effets secondaires différés pourraient être irréversibles ? Réponses ici et .

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.                                 

partage cet article !