Ukraine : Des enfants handicapés ne recevaient ni médicaments ni aide alimentaire de Kiev depuis 2014

Politique, Santé

mise à jour le 16/03/22

La vidéo ci-dessous est choquante, sortie d’un autre temps, quand l’humanité a perdu pied. Nous sommes en janvier 2015 à l’ouest de Lougansk dans le Donbass, dans un hôpital pour enfants handicapés. Le côté séparatiste est soumis à un blocus économique qui affame la population russophone et les plus démunis. Le gouvernement ukrainien a tout simplement cessé de verser des salaires depuis dix mois aux médecins, enseignants, infirmières, etc., tout comme il ne verse plus de pension aux retraités.


La journaliste Anne-Laure Bonnel, caméra au poing, a découvert l’horreur endurée par les enfants et adolescents handicapés de l’hôpital de Pervomaisk où, après dix mois sans pouvoir se fournir en couches, l’odeur de l’urine et des selles présente dans l’air rend la respiration difficile. Les conditions de vie y sont inhumaines. Ces jeunes handicapés ne peuvent que subir le blocus décidé par Kiev et ne seront pas approvisionnés en médicaments.

Le système de santé s’est tout bonnement arrêté de fonctionner. Sans salaire, une partie du personnel déserte, les dominos tombent, tout s’écroule à mesure que le temps passe, les hôpitaux ferment les uns après les autres. Que reste-t-il pour ces gamins ? Il y a encore cette machine à laver, c’est la seule qui fonctionne pour les 136 enfants handicapés de l’hôpital de Pervomaisk. Heureusement elle tourne encore… mais pour combien de temps ?

Pour suivre Anne-Laure Bonnel sur :

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !