Charles Consigny : « Faisons payer l’entrée en réanimation aux non-vaccinés. S’ils doivent vendre leur maison pour ça, ça ferait réfléchir »

Santé

mise à jour le 20/12/21

Dans Les Grandes Gueules de ce lundi 20 décembre, l’avocat Charles Consigny — avec son légendaire « deux de tension » — a plaidé (voir vidéo ci-dessous) devant des camarades conquis où rires et satisfaction s’étalaient dans l’environnement putride qu’est le plateau de BFMTV. Un moment de télévision d’une rare violence envers les malades. Attention ! propos et rires font froid dans le dos.


En effet, les joyeux lurons s’émerveillent et ricanent aux propos de Charles Consigny qui souhaite faire payer l’entrée de l’hôpital aux non-vaccinés, lesquels, pour le coup, risquent de crever devant, faute de soins. « C’est pour ça que j’ai proposé que les non-vaccinés paient eux-mêmes leurs frais d’hospitalisation, et même qu’ils payent à l’entrée. Et là d’un coup je peux te dire qu’il y a des gens qui se feraient vacciner. S’ils doivent vendre leur maison pour ça, ça ferait réfléchir du monde. » Olivier Truchot boit les paroles de l’avocat et laisse grassement traîner son rire, satisfait qu’un autre les dise à sa place. Il faut dire que la scène a de quoi faire rire. Imaginez donc cette situation exquise que voir un cancéreux mendier un médicament devant l’hôpital, et que dire de ces enfants leucémiques à deux doigts de claquer sans soins ? C’est tellement drôle, qu’on s’en tape le cul à s’en faire péter les hémorroïdes !

C’est dans cet esprit festif que Charles Consigny — toujours avec son « deux de tension » — avance son meilleur argument tout en se foutant de la gueule des maladies dégénératives. « J’ai confiance en la science, je suis libéral et capitaliste. Je fais confiance à l’industrie. J’aurais fait confiance à l’industrie du tabac avant qu’on en découvre les méfaits. Je fais confiance en McDonald. Espérons quand même que ces vaccins ne déclenchent pas de maladies neuro-dégénératives à horizon de deux trois ans, sinon on aura l’air fins. »

Si Macron et Albert Bourla n’ont trouvé que Charles Consigny pour convaincre, disons que ce n’est pas le bon cheval. Par contre Émile Louis aurait apprécié l’humour de ces fanfarons.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !