Tentatives israéliennes de censurer les retrouvailles des prisonniers palestiniens : Nufuz Hammad, 14 ans, témoigne de sévices subis

Les rues de Cheikh Jarrah à Jérusalem occupée devaient résonner de joie alors que Nufuz Hammad, 16 ans, la plus jeune prisonnière des geôles israéliennes dans le cadre des récents échanges, devait enfin retrouver sa famille, ses amis, et célébrer sa libération. Cependant, la police israélienne est intervenue brutalement, expulsant les journalistes hors du domicile de la jeune Palestinienne.

mise à jour le 29/11/23

Nufuz Hammad avait été arrêtée en 2021, alors qu’elle n’avait que 14 ans. Elle devait être libérée samedi dernier, mais un imprévu avait retardé ce processus. Enfin rentrée chez elle hier soir à Cheikh Jarrah, elle est apparue gravement blessée, témoignant des sévices subis lors de sa détention sous l’occupation israélienne, où elle aurait été battue et torturée.

Comme cela se reproduit chaque soir depuis le début des échanges de prisonniers, les forces israéliennes ont investi les lieux, entourant la maison familiale afin d’empêcher les journalistes de filmer la réunion tant attendue. Même le journaliste d’Al Jazeera, Najwan Simri, s’est retrouvé pourchassé par les autorités israéliennes pour l’empêcher de documenter ne serait-ce qu’une image de l’événement.

Les familles des autres prisonniers ont rapporté avoir reçu des avertissements de la police israélienne dans l’après-midi précédant la libération, leur intimant de ne pas faire de festivités devant les médias.

Nufuz Hammad, témoignant de son expérience, dénonce :

« Nous avons été victimes de graves abus de la part des forces d’occupation israéliennes durant les procédures de libération. J’ai été condamnée à douze ans de prison pour tentative de meurtre, dont deux années déjà passées en détention, alors que je clame mon innocence depuis le début. »

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "Tentatives israéliennes de censurer les retrouvailles des prisonniers palestiniens : Nufuz Hammad, 14 ans, témoigne de sévices subis"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Conflits

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous