Quand Castex discrimine avec le Pass sanitaire, le Dr McCullough dit halte à la vaccination

Politique, Santé

mise à jour le 19/07/21

Nous avons d’un côté les déclarations de scientifiques et de l’autre celles des politiques. Bon, c’est facile, on sait qui il ne faut pas croire. Mais quand des scientifiques soutiennent les politiques ? Eh bien, là également, c’est très facile. Il suffit de chercher d’où vient l’argent…  Un jour les politiques, font une déclaration, le lendemain ils annoncent le contraire. Dans ce chaos très bien organisé, on s’y retrouve. Vanguard et BlackRock possèdent Big Pharma et les médias. Sans les médias, nous ne saurions  pas que nous sommes en pleine pandémie. Sans les politiques, nous pourrions jouir de nos libertés. Ce n’est pas un quelconque virus qui pourrait nous les enlever. Une mécanique parfaitement bien huilée.

Le Dr McCullough : halte à la vaccination !

De temps en temps un grain de sable vient déranger le programme. Par exemple  Peter A. McCullough. Il déclare : « La limite pour arrêter un programme de vaccination, c’est 20 à 25 décès et aujourd’hui en mai nous avons plus de 4 000 décès… » Il appelle donc à un arrêt mondial du programme de vaccination. Spécialiste en médecine interne et maladies cardiovasculaires et « vice chief of medecine » à l’université Baylor du Texas, professeur principal en médecine interne à l’université A&M du Texas Health Sciences Center ! Bref, il a l’autorité des diplômes et de l’expérience. Et en plus il est honnête ! Quel serait son intérêt financier ? On ne l’a pas trouvé. Pour compléter cette vidéo de 1’18 ci-dessous vous pouvez vous informer .

Vaccination obligatoire, propagande et corruption

Le Dr McCullough avance une explication : « Propagande est le mot qui me vient pour qualifier la politique de vaccination. »

On  lui oppose l’épidémiologiste, Antoine Flahaul et ses recommandations qui vont dans le sens de la politique de vaccination. Et d’une recommandation à une loi, le pas est vite franchi en macronie…

– Rendre la vaccination obligatoire à tous ceux pour qui elle est homologuée.
– Fermer toutes les frontières aux non-vaccinés.
– Rendre tous les lieux clos collectifs publics et privés (bars, restaurants, discothèques, transports publics, entreprises, universités) accessibles uniquement aux personnes complètement vaccinées (sauf moins de 12 ans et dérogation médicale).
– Port du masque obligatoire dans les lieux clos et transports publics.

Toute la vie des Français soumise à la vaccination ! Et c’est un scientifique qui le dit ! Faut-il le croire ? Éternelle question. Eh bien, en réalité c’est sa femme qui lui a volé la parole. Elle s’appelle Chrystel Jouan-Flahault et est directeur médical du LEEM (Les entreprises du médicament). Il avait d’ailleurs déjà « honnêtement » déclaré ce conflit d’intérêts (indirect, mais quand même).

Liberté chérie

Et les hommes politiques ? Là, pas d’arguments scientifiques. Il se servent d’arguments moraux. La liberté par exemple : « Le Pass sanitaire, c’est la liberté.  » Ça c’est du Gabriel Attal du 9 juin 2021. On passe.

Jean Castex, lui aussi, défend la liberté, surtout celle de la presse. C’est ce qu’il a déclaré le 26 novembre 2020, dans un communiqué. Cela n’engageait que lui (et son gouvernement quand même). Il est un peu revenu là-dessus, par une loi cette fois, le 25 mai 2021 : «  Est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police. » Quelle sécheresse que ces textes de lois ! 

Heureusement notre Castex du Sud-Ouest possède une certaine rondeur. Quoique pas toujours… Regardez la vidéo dans laquelle Florian Philippot tente de lui expliquer que le Pass sanitaire à l’entrée des restaurants serait une forme de discrimination. 

« Jean Castex : Chez moi les restaurants de Prades. Je ne sais pas si vous les connaissez. Ils le réclament.

Florian Philippot : Prades, je ne connais pas. Ça crée un problème de discrimination entre les gens…

Jean Castex : Ils avaient qu’à s’faire vacciner. »

Et toc !

Castex pour une vaccination républicaine

Dans son projet de loi du  9 décembre 2020 , Castex veut « que chaque enfant bénéficie d’une éducation conforme aux principes de la République ». Belles paroles ! Au bout de quelques mois, hop ! le projet revient sur le tapis, le 2 juillet 2021. Et voilà ce qu’il souhaite : de 3 à 16 ans, l’instruction devra se faire dans un établissement de l’État et pas ailleurs. Les établissements d’enseignement privés hors contrat n’ont qu’à bien se tenir. Il leur faudra être dans les clous, leur comptabilité sera épluchée. Les parents n’auront même plus le droit d’enseigner à leurs enfants ! Rien à voir avec la laïcité. Ceux qui doutent de tout tout le temps trouveront facilement la vraie raison. En fait, personne ne doit échapper à la vaccination en masse. Les enseignants devront-ils être vaccinés ? non,  ce n’est pas obligatoire, quoique…. À la question de savoir si un professeur non vacciné pourra faire classe devant ses élèves,  Jean-Michel Blanquer répond que ce genre de sujet « continuera à être sur la table jusqu’à la rentrée ».

L’Académie de médecine et de pharmacie : un impératif éthique

Les plus de 12 ans devront se faire vacciner. C’est ce que préconisent l’Académie de médecine et l’Académie de pharmacie. Elles estiment qu’il s’agit d’« un impératif éthique ». Ces autorités peu bienveillantes savent bien que 12 ans, c’est l’âge de procréer. Or, nous sommes trop nombreux sur Terre.

Nous ne résistons donc pas à citer une séance de cette Académie garante de la moralité des petits Français :

« Aujourd’hui […] l’Académie de Médecine espère être mise à même de fournir une contribution plus efficace à la régénération nationale et une collaboration plus étroite avec les Pouvoirs Publics. Oui ! cher Maître, nous sommes tous à vos côtés pour entretenir cet espoir et nous savons que les grands Français qui ont en mains les rênes du gouvernement et qui s’attachent, avec ardeur, sagesse et patience, à réorganiser la France ne prennent aucune décision sans consulter les compétences. Permettez-moi d’évoquer ici les remerciements émouvants du Maréchal Pétain, notre grand et vénéré chef, en réponse aux souhaits que lui présenta l’Académie de Médecine à l’occasion de son anniversaire ! »

C’était le 6 janvier 1942. Un petit point Godwin, ça ne peut pas faire de mal.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !