Prisca Thévenot, députée LREM : le but du pass sanitaire est de forcer à la vaccination !

Santé

mise à jour le 04/11/21

Lors du Morandini Live du 2 novembre 2021, Prisca Thevenot, porte-parole de La République en Marche, a lâché le morceau. Poussée dans ses retranchements par Florian Philippot, d’un côté, et Jean-Marc Morandini, de l’autre, la jeune femme très agacée l’avoue : le pass sanitaire est un outil pour forcer les Français à se faire vacciner.


Nous sommes dans une situation assez incroyable où la porte-parole du parti de Macron dit ouvertement — avec un regard méprisant — utiliser la violence contre le peuple de France par le chantage à la perte de liberté (travail, loisirs…). Ce à quoi, Florian Philippot rétorque : « Ça, c’est anticonstitutionnel ! L’objectif caché est l’obligation vaccinale, mais ça n’a pas été dit aux Français ! »

Rappelons à Mme Thevenot que la constitution établit qu’un acte médical ne peut être effectué sans le consentement libre et éclairé du patient (L1111-4) et, selon la résolution 2361 du Conseil de l’Europe au paragraphe 7.3, il faut « s’assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n’est PAS obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s’il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement ».

Le Média en 4-4-2

partage cet article !