Précarité des jeunes : Martine Wonner face à Élisabeth Borne

mise à jour le 22/06/21

Martine Wonner a interpellé, en commission des affaires sociales, la ministre du Travail Élisabeth Borne sur la précarité des jeunes. Elle rappelle que la moitié de la population en situation de pauvreté a moins de 30 ans et souligne la gestion catastrophique du Covid. « Vingt pour cent des étudiants sont et restent en précarité extrême et, ne nous méprenons pas, la crise sanitaire n’est pas la genèse de cette précarité. Mais elle l’a cependant très fortement accentuée devant le choix aujourd’hui de sacrifier la jeunesse dans la gestion de cette crise sanitaire. »

Difficile de ne pas se remémorer ces longues files d’attente de jeunes allant se ravitailler pour manger. L’Abbé Pierre en aurait lâché sa petite phrase assassine face à cette précarité et à l’immobilisme d’un gouvernement plus occupé à tracer le virus qu’à s’occuper de la jeunesse.

En répondant à Martine Wonner, la ministre du Travail a monté le ton car, selon Élisabeth Borne, le gouvernement prend les bonnes décisions. Reste à savoir quelles sont ces décisions, car ce n’est pas en se pavaner avec les Youtubeurs McFly et Carlito que le Président va sortir la jeunesse de son désespoir. Il est impératif que le gouvernement se connecte à la réalité et cesse de considérer les jeunes comme une variable d’ajustement.

partage cet article !