Mélenchon : « Si cette vaccination était obligatoire, comptez sur moi pour courir derrière afin que vous soyez vaccinés »

Santé

mise à jour le 18/02/22

Le jeudi 17 février 2022, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission « La France dans les yeux » sur BFMTV. Il était interrogé par une vingtaine de Français sur ses principales mesures programmatiques. Une question particulière viendra de l’extérieur du bâtiment dans lequel l’émission a lieu, et pour cause. Il s’agit de Virginie, 43 ans, mère de cinq enfants et femme de ménage, qui n’a pas de passe vaccinal et ne peut pas entrer pour poser sa question.


Elle posera donc sa question de l’extérieur : « Si vous êtes élu président de la République est-ce que le pass vaccinal, vous l’enlevez définitivement ou vous comptez le remettre après les élections ? » Jean-Luc Mélenchon est sans équivoque, le pass sanitaire est totalement inutile, il a voté contre et n’en veut pas, privilégiant ce qu’il juge des mesures de bon sens, jusqu’à se vanter d’avoir « milité au niveau international pour qu’on puisse produire le vaccin dans tous les pays ». Sauf qu’au milieu de toutes ces bonnes paroles, une phrase est venue nous titiller. En s’adressant à Virginie qui est non-vaccinée, il dira : « Si cette vaccination était obligatoire, comptez sur moi pour courir derrière afin que vous soyez vaccinée. » Voici une phrase qui refroidit ! Est-ce que le candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, compte rendre la vaccination obligatoire afin de courir derrière les Français ? Autre incertitude : poursuivra-t-il l’interdiction des différents traitements (Hydroxychloroquine, Azithromycine, Ivermectine) dont l’efficacité a pour grave défaut d’aboutir à l’interdiction des vaccins dont il semble souhaiter la production en masse ?

Le Média en 4-4-2

partage cet article !