Les îles d’Epstein vendues à un milliardaire en vue de la construction d’un complexe cinq étoiles

Commerce

mise à jour le 07/05/23

L’investisseur milliardaire Stephen Deckoff a récemment acquis deux îles des Caraïbes pour 60 millions de dollars. Ces îles (Little Saint James) appartenaient auparavant à Jeffrey Epstein, le financier décédé accusé de trafic sexuel. Stephen Deckoff a l’intention de transformer l’une des îles en une station balnéaire de classe mondiale. Selon un communiqué de presse de la société d’investissement de Deckoff, SD Investments, le milliardaire prévoit de développer un complexe de luxe cinq étoiles.

M. Deckoff prévoit de développer un centre de villégiature de luxe cinq étoiles de classe mondiale à la pointe de la technologie qui contribuera au tourisme, à créer des emplois et à stimuler le développement économique dans la région, tout en respectant et en préservant l’important environnement des îles.

M. Deckoff, un résident des îles Vierges américaines depuis plus de dix ans, a exprimé sa fierté et son enthousiasme pour la région. Selon lui, les îles Vierges américaines sont un endroit unique au monde, doté d’une grâce et d’une beauté naturelles incomparables.

 « Je suis fier d’habiter les îles Vierges américaines depuis plus d’une décennie et je suis extrêmement heureux de pouvoir faire de la région une destination de classe mondiale digne de sa grâce et de sa beauté naturelles », a déclaré M. Deckoff. « Il n’y a tout simplement pas d’endroit au monde aussi spécial que les îles Vierges américaines et je suis touché par l’opportunité de partager sa splendeur avec les visiteurs d’une manière qui apportera des avantages économiques à la région tout en respectant sa culture, son histoire et sa beauté naturelle. J’ai vraiment hâte de travailler avec les îles Vierges américaines pour faire de ce rêve une réalité. »

L’argent obtenu de la vente des îles d’Epstein sera utilisé pour financer les frais juridiques et les indemnités des victimes dans le cadre du procès pour trafic sexuel contre sa succession. Little St. James, tristement surnommée « l’île pédophile » par les habitants, va enfin tourner la page sur les horreurs perpétrées par les puissants de ce monde.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !