Le restaurateur Stéphane Turillon : « Il faut faire la révolution… peuple de France, aidez-nous ! »

mise à jour le 06/01/21

Stéphane Turillon

Les bars et restaurants ne rouvriront pas leurs portes le 20 janvier comme l’avait suggéré le président Macron, ce qui n’est pas du goût des restaurateurs. Le pouvoir continue cette stratégie du bulldozer afin de détruire cette France des indépendants dont l’État profond compte bien se débarrasser afin de récupérer les biens de la première entreprise de France. La soumission aux protocoles sanitaires ne suffit pas à ouvrir les restaurants, boites de nuit, bars…

Philippe Etchebest ferait bien de comprendre ce qu’il se passe réellement, car de soumissions en soumissions, on finit par faire des plats à emportés et on perd tout ce que l’on a construit !

Pour Stéphane Turillon la solution est simple, il faut faire la révolution :

« On sait qu’on ne va pas rouvrir avant le 20 donc maintenant il faut se révolter, faire la révolution, la révolution hôtelière, on ne va pas se laisser crever comme ça. L’autre (Emmanuel Macron), à part nous filer 10 000 balles par mois, nous faire des plans PGE qu’il va falloir qu’on rembourse derrière, on s’endette encore et encore […] Moi, par défiance, je vais ouvrir mon restaurant. Vous ferez comme vous voulez mais ici je suis chez moi. Alors si vous voulez venir me fermer, venez. […] Donc hôteliers, restaurateurs, bars, discothèques, ouvrez, ouvrez tous en même temps ! Au pire des cas on va chopper quoi ? 15 jours de fermeture administrative ? De toute façon on est déjà dans la pandémie, au pire des cas on est fermé. Ouvrez, ouvrez, ouvrez… La population française, aidez-nous à tenir la tête hors de l’eau. »

partage cet article !