Le journaliste italien Giorgio Bianchi qualifie de « stupide et illogique » la version ukrainienne du massacre à Boutcha

Documentaire

mise à jour le 10/04/22

Le journaliste italien Giorgio Bianchi, qui se trouve en Ukraine, n’a pas du tout la même appréciation que les Ukrainiens et les Occidentaux des événements qui se sont déroulés à Boutcha.


Dans une vidéo YouTube — qui a dépassé les 120 000 vues — sur la chaîne Visione TV, l’homme est sur le terrain et se dit effaré par ce qu’il entend sur le massacre de Boutcha. « Faire ceci est complètement illogique. Vous tuez des femmes et des enfants… Et ensuite, que faites-vous ? Vous les laissez là, au milieu de la route ? Parfaitement disposés en perspective pour que l’image soit belle ? »

Aux dires du journaliste italien, les faits rapportés par l’Occident sont totalement différents de ce qui se passe sur le terrain : « Les forces armées russes essaient de ne pas tuer de civils, ils essaient par tous les moyens de limiter les pertes. Quand ils arrivent, il y a une relation exceptionnelle entre les soldats et la population civile, je l’ai vu à Volnovakha et à Marioupol. »

Le journaliste n’a pas manqué d’évoquer les hauts faits de l’Amérique et de l’Otan en Afghanistan où ils tiraient sur les civils. Mais l’on peut aussi rappeler le scandale d’Abou Ghraïb en Irak où les prisonniers étaient physiquement et sexuellement abusés, torturés, violés, sodomisés et exécutés.

Lynndie England tenant un prisonnier en laisse, surnommé « Gus » par les gardes, étendu sur le sol. U.S. Government ©, Public domain.
Sévices subis par un prisonnier irakien à Abou Ghraïb. U.S. Government ©, Public domain.

Vidéo traduite par Chronique des conflits mondiaux

Le Média en 4-4-2

partage cet article !