Le 4-4-2 passe une journée avec des Nantais qui se mobilisent contre la dictature sanitaire

mise à jour le 25/05/21

Comme partout en France, cette journée du samedi 8 mai était l’occasion pour les Nantais d’exprimer leur opposition aux mesures imposées par le gouvernement dans le cadre de la « crise sanitaire ». Retour en images sur les événements organisés dans la Cité des Ducs.

Le premier rassemblement a lieu dès 12 heures devant les Machines de l’île, pour un flashmob sur la chanson « Danser Encore » de HK. Un peu avant le rendez-vous, les musiciens se préparent sous le soleil et les participants arrivent au fur et à mesure. Bien entendu, personne ne porte de masque ; ces regroupements sont aussi l’occasion de retrouver un semblant de relations sociales de la « vie d’avant ». On se serre les mains, on s’embrasse. A force de se retrouver dans ce genre de rassemblements, on commence à se connaître ! Après une rapide répétition pour bien se rappeler la chorégraphie, il est temps de lancer l’hymne à la résistance de HK. Les sourires et la joie de danser et chanter ensemble sont bien présents, et les badauds qui se promènent sur l’île de Nantes ne manquent pas de s’arrêter et de prendre quelques photos. La première prestation s’étant très bien passée, il n’y a aucune raison pour ne pas en refaire une ! Et c’est à ce moment- là qu’arrive le célèbre éléphant pour immortaliser l’évènement.

Les Masques Blancs s’installent dans le paysage nantais !

Pour le onzième samedi de suite, les Masques Blancs sont sortis dénoncer les atteintes aux libertés individuelles. Après avoir enfilé leurs désormais célèbres tenues blanches et avoir écouté les dernières consignes de Pierre, le responsable du collectif nantais, la dizaine de partipants se dirige vers le marché de la Petite-Hollande. La sono se lance avec la sirène et la voix hypnotisante scande des slogans volontairement provocateurs du type « rentrez chez vous » ou encore « ne laissez pas les enfants penser par eux-mêmes ». La prestation interpelle forcément les badauds qui s’arrêtent souvent pour regarder, écouter et, on l’espère, prendre conscience de la gravité de la situation actuelle liée à la mise en place de la dictature sanitaire. Le Danser encore (toujours lui !) conclut la démonstration des Masques Blancs qui enlèvent alors leurs masques pour danser et inviter les spectateurs à les rejoindre.

Après un pique-nique qui est l’occasion de discuter, de planifier les prochains évènements et d’en envisager d’autres, tout le monde se dirige vers le Miroir d’eau pour la seconde prestation de la journée. Le cadre est magnifique : les Masques Blancs se produisent devant le château de Nantes, les pieds dans l’eau ! La rappeuse nantaise L’Originale K a suivi le groupe et a réalisé cette vidéo compilant les deux prestations du jour :

Une fois les combinaisons (mouillées) enlevées, il est l’heure de se dire au revoir et de se donner rendez-vous samedi prochain, tout en discutant avec les passants venus à la suite de la prestation. Nul doute que le collectif nantais aura encore semé des graines lors de cette sortie…

A noter : les masques tombent progressivement à Nantes ! En dehors des rassemblements évoqués, il n’est pas rare de voir des muselières sous le menton, quand elles ne sont carrément pas absentes. On progresse.

Yoann pour Le Média en 4-4-2. Merci à Lucie (L’Originale K) pour une de ses photos et la vidéo. Crédit photo « Pleine Conscience Prod ».

partage cet article !