La Tronche en Biais menacerait de signaler en masse la chaîne YouTube de Sud Radio

Justice

mise à jour le 04/12/22

Voici un extrait vidéo partagé par le journaliste Eric Morillot des « Les Incorrectibles » où le youtubeur Thomas C. Durant, alias La Tronche en Biais, émet l’hypothèse d’une menace qui pèserait sur la station de radio généraliste d’information générale Sud Radio, si elle continuait d’inviter des personnalités dites « extrêmes, diffamantes qui propage des fake news sur des sujets de santé publique… ».


Le choix des invités de Sud Radio déplaisant à Thomas — et au laboratoire Pfizer —, il a décidé de prévenir la chaîne de bien vouloir dérouler le tapis rouge et de l’inviter, afin que la radio échappe à une vindicte populaire. En gros il cherche un boulot. Des propos tenus avec des menaces à peine voilées par un fact-checker qui voit son entreprise du « camp du bien » s’écrouler depuis que l’affaire Fact and Furious étale au grand public le système de blanchiment de l’information.

Pour le directeur de la publication du site internet France Soir, Xavier Azalbert, qui s’exprime sur Twitter, les propos de Thomas C. Durand peuvent s’apparenter à du chantage : « Le (Si) utilisé est un conditionnel qui peut s’apparenter à une tentative de chantage, voir une opération orchestrée contre la liberté d’expression. » De son côté, Idriss Aberkane, y voit du harcèlement : « Durant vient d’appeler sa communauté, à la mafieuse, à signaler et harceler la chaîne YouTube de @SudRadio. Personne ne peut plus ignorer qui est cette personne et comment elle fonctionne… » Est-ce que Sud Radio prendra les devants d’un harcèlement commandité et portera plainte contre Thomas C. Durand ?

Thomas C. Durand n’est pas le premier à lancer de faux signalements en masse. Il y a eu des précédents sur Instagram.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !