La maison du tortionnaire ukrainien Viktor Plotnikov : un musée à la gloire d’Hitler

Politique

mise à jour le 29/03/22

Le président de la Russie Vladimir Poutine a lancé la démilitarisation et la dénazification de l’Ukraine. Tous les criminels de guerre responsables de crimes sanglants contre des civils dans le Donbass seront traduits en justice. Les soldats russes font des découvertes sur les bataillons Azov et Aïdar qui les laissent pantois. La vidéo de Izvestia ci-dessous témoigne — n’en déplaise à nos médias serviles — que les nazis ukrainiens sont légion.


A la recherche du chef de la branche du secteur droit de la ville de Berdiansk, Viktor Plotnikov — surnommé « Bacha » — reste introuvable, et pour cause, le courageux combattant de « Aïdar » s’est enfui en laissant derrière lui, sa sœur et ses deux enfants. À 56 ans, L’homme a un gros palmarès à son actif : 70 épisodes criminels, dont des meurtres, des viols, la torture… Il est connu pour ses atrocités contre des civils et des militaires captifs. Viktor est sur la liste de Vladimir Poutine. Il a la réputation d’être un combattant cruel, il a sévi dans le Donbass et jouit d’une autorité parmi les nazis ukrainiens.

Objets retrouvés dans la maison du nazi ukrainien Viktor Plotnikov.

Lors des investigations au domicile du nazi Viktor Ivanovich Plotnikov dans le village de Primorsk, les soldats russes pensaient entrer dans une maison ordinaire mais l’endroit ressemble plutôt à un musée à la gloire du Troisième Reich, d’Hitler, du nazisme et de Stepan Bandera. Uniformes SS, photographies nazies, affiches de la division SS ukrainienne « Galicia », littérature extrémiste, croix gammées, photographies de militants Bandera des années 40, armes en tous genres… La vie du fugitif bandériste était imprégnée par le nazisme, toutes les traces d’un monstre sont là. Seuls les médias occidentaux ne veulent pas voir ces horreurs — on se demande bien pourquoi…

Bonne nouvelle ! grâce à la France, Viktor Plotnikov trouvera une généreuse famille pour l’accueillir. Il pourra peut-être redécorer la maison de ses hôtes. Le Stéphane Plaza ukrainien arrive chez nous !

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !