La directrice de l’OMC : La guerre en Ukraine pourrait conduire à des émeutes de la faim

Économie, Environnement, Politique

mise à jour le 25/03/22

La flambée des prix mondiaux des denrées alimentaires à la suite de la guerre en Ukraine pourrait déclencher des émeutes parmi ceux qui souffrent de la faim dans les pays pauvres, a déclaré le chef de l’Organisation mondiale du commerce. En 2020, la Russie et l’Ukraine ont fourni 24 % de l’approvisionnement mondial en blé et 73 % de l’huile de tournesol. Les blocages des ports ukrainiens provoqués par la guerre et les sanctions internationales imposées à la Russie ont fortement réduit le volume mondial de blé disponible.


S’exprimant dans Project Syndicate, la Directrice générale de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, affirme : « Je pense que nous devrions être très inquiets. L’impact sur les prix alimentaires et la faim cette année et l’année prochaine pourrait être substantiel. La nourriture et l’énergie sont les deux principaux éléments du panier de consommation des pauvres du monde entier. Ce sont les pays pauvres et les pauvres dans les pays pauvres qui souffriront le plus. »

La directrice générale de l’OMC a déclaré qu’elle craignait que la saison de plantation de l’Ukraine ne soit perturbée par le conflit et que les approvisionnements en engrais soient également limités. L’Ukraine fournit généralement la moitié du blé du Programme alimentaire mondial, l’agence des Nations-Unies qui distribue des fournitures d’urgence aux pays en conflit ou confrontés à des catastrophes naturelles telles que des famines. « Si nous ne réfléchissons pas à la manière d’atténuer l’impact de la guerre, ce sera une autre catastrophe non seulement cette année mais l’année prochaine. »

Le Média en 4-4-2

partage cet article !