Gabriel Attal, porte-parole de l’Elysée, s’adressera aux jeunes sur Twitch

15 février 2021 | Politique, Société

Emmanuel Macron a demandé à Gabriel Attal de s’adresser aux jeunes. Premier pas : sa participation à une émission de Cyril Hanouna sur C8. « C’est un public jeune et de province, qu’on ne peut toucher nulle part ailleurs », estime un conseiller du gouvernement. Qui mieux que des influenceurs pour toucher les millions de fans qui se désintéressent de la politique ?

Il faut bien ça pour contrebalancer le manque de charisme de Gabriel Attal et le peu d’attraits de son produit périmé. Pourtant, selon les médias, Attal rencontrerait déjà un certain succès sur Instagram. Précisons que le succès se compte en nombre de vues et qu’on peut acheter 5 000 vues pour 13 €.

Twitch en direct de l’Élysée

#SansFiltreAlElysee sera diffusée en direct sur Twitch, plateforme de streaming de jeux vidéos en ligne. Une fois par mois, le mercredi en fin de journée, Gabriel Attal réunira deux ou trois influenceurs pour partager le compte-rendu du Conseil des ministres, et permettre à ses invités de poser les questions de leur communauté, sur l’actualité.

Politique-spectacle pour jeunes apolitiques

Twitch est un réseau social qui permet d’organiser des live interactifs où le public, jeune, réagit en direct. Il appartient à Amazon qui l’a acheté à Google. Le gouvernement français choisit donc une chaîne américaine pour sa communication et ne s’est pas adressé à une start-up ! En 2019, un « grand débathon » avec dix ministres avait déjà été diffusé sur Twitch Accropolis. Public Sénat a également tenté d’attirer les jeunes par une émission d’une heure de questions-réponses en direct sur Twitch et YouTube.

Gabriel Attal à la rencontre des jeunes de province : une erreur de casting ?

Selon Juan Branco, dans « Crépuscule », « Gabriel Attal est insignifiant, comme la plupart des cadres de la macronie. A travers l’ascension de cet individu, s’expose la façon dont le système fabrique ses soldats. » Il passe par l’école Alsacienne, lieu de reproduction et de propulsion des héritiers de la bourgeoisie parisienne. Un système qui fait apparaître à ses élèves leur réussite sociale comme la récompense de leurs qualités personnelles. Dans sa promotion, en 2007, se trouvaient la petite-fille de Valérie Giscard d’Estaing et fille du P-DG du Club Med, celle du P-DG d’Archos, par ailleurs sœur du futur patron d’Uber France, l’un des héritiers Seydoux, la fratrie issue des producteurs de cinéma Godot, les lointains héritiers d’un certain général de Hauteclocque, les grandes lignées des de Gallard et de Lastours, la fille du patron de presse Bernard Zekri et celle du fondateur d’A.P.C Jean Touitou, le petit-fils du « patron des banques » Michel Pébereau, la fille du président de l’American University of Paris Gerardo Della Paolera…

Un héritier comme Macron

Après l’école Alsacienne, Gabriel Attal suit un parcours dans la logique de sa classe sociale : Sciences-Po, Villa Medicis et, hop ! directement la vie politique sans avoir jamais travaillé. Comme Macron, sa carrière a été faite par Lagardère, Xavier Niel et autres propriétaires de médias.

Une marionnette créée par les médias

Dès l’été 2018, Bruno Jeudy, chroniqueur préféré des mondanités du pouvoir, révèle dans Paris Match les goûts littéraires et musicaux de l’illustre inconnu en trois articles successifs : « Je ne rate aucun épisode de “Koh-Lanta” et je rêve depuis tout petit de participer à “Fort Boyard.” »

Il avoue son côté militant de choc à Paris-Match« En avril 2008, on décide d’organiser [pour Ingrid Bettancourt] une grande marche à l’Opéra et on propose à Carla Bruni-Sarkozy de venir. Elle accepte spontanément. »

Une information méritait également d’être diffusée : sa maison sur l’Île-aux-Moines a accueilli Franck Riester qui, en balade dans le golfe du Morbihan, est passé boire un pot.

Bref, les médias ont beau faire, la pensée de Gabriel Attal entre en concurrence avec celle de Sybeth Ndiaye. Il mérite donc largement sa nomination de porte-parole du gouvernement. Sybeth servait de paratonnerre de la haine ; lui est censé attirer vers Macron le cœur des jeunes. 

Jupiter ne peut commettre une telle erreur de casting, à moins que le choix d’une personne si mal préparée à un poste aussi sensible ne relève de la perversité… Mais qu’on se le dise : #SansFiltreAlElysee ne peut que rencontrer un franc succès auprès des jeunes ! Face à la réalité, Macron pourra toujours acheter des vues virtuelles (100 vues : 2 €) et Gabriel Attal proclamer que les jeunes sont avec Macron.

Jacqueline pour « Le Média en 4-4-2 »