Élections

Élections : Les sondages remplacent-ils les électeurs ? – Xavier-Louis de Izarra

Avec trois grands candidats en lice, Bardella, Asselineau et le camp Macron, Xavier-Louis de Izarra se pose la question : à quoi bon voter ? Les sondages prédisent déjà la victoire de Bardella et la défaite d'Asselineau. Les sondages ont-ils pris le dessus sur la démocratie ? Est-ce qu'ils votent à notre place ?

mise à jour le 13/05/24

Peut-on encore parler de démocratie alors que les sondages et les médias façonnent l’opinion publique pour un élu choisi par le pouvoir ?

Mais pour qui voter ? Bardella est donné gagnant, donc voter pour lui semble inutile. Asselineau, quant à lui, est certain de perdre. Alors, pourquoi ne pas voter pour lui, puisqu’il est considéré comme le plus sérieux, le plus cohérent et le plus compétent des candidats ? Cependant, voter pour un candidat qui ne sera pas élu revient-il à jeter son bulletin de vote ?

Le camp Macron, avec Kéké Rose et son équipe de pieds nickelés, est une autre option. Mais il y a aussi les petits candidats, qui ne serviront à rien, ou les candidats « LGBT Q plus premium pro » qui continueront à servir la soupe au système…

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "Élections : Les sondages remplacent-ils les électeurs ? – Xavier-Louis de Izarra"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Élections

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous