Des médecins impatients de livrer leurs patients à la vaccination, d’après LCI et l’AFP

Politique, Santé

mise à jour le 19/01/22

Liste vaccination

Vous prenez un médecin bien content de passer à la télévision, il exprime l’idée — reste à savoir si celle-ci vient de lui — d’avoir une liste de ses patients non vaccinés pour faire redémarrer la campagne de vaccination, et le tour est joué !  L’idée grandit dans les têtes et fait son bonhomme de chemin. Olivier Véran promet cette fameuse liste avant même d’avoir l’autorisation de la CNIL, c’est comme ça, les gouvernants exigent, les autorités compétentes plient et le peuple subit, que ça lui plaise ou non. Et si cela ne suffit pas, on vous sortira à coup de pelle les variants qui explosent et une quatrième vague saupoudrés de culpabilisation pour vous contraindre.

Un Véran exigeant mais une CNIL fébrile

Pour LCI « cela devait être une simple formalité » de plus — on le voit bien depuis quelque temps que les journalistes poussent à la vaccination de masse et veulent faire des « récalcitrants » à la vaccination des parias de la société — mais le décret promis par Olivier Véran ce 29 juin, aux médecins, a quelques bâtons dans les roues. Il pensait avoir l’autorité compétente — la CNIL — dans la poche et obtenir son « laissez-passer » facilement.

« Ils l’auront, je vous le dis, moi je le souhaite ardemment, je demande à la CNIL de me laisser cette possibilité. »

Mais la CNIL est fébrile, rien ne garantit que « les fichiers contenant des données personnelles et médicales » ne se croisent pas, mais elle craint aussi « l’absence d’accord préalable des personnes vaccinées » pour que l’Assurance maladie transmette ces informations à leur médecin traitant — les non-vaccinés, comprenez qu’on s’en fout un peu de leur consentement, ils leur cassent déjà bien assez les pieds à ne pas obéir !

« On n’a pas la réponse, on n’est pas sûr que ce soit autorisé », a indiqué à l’AFP un responsable syndical.

Un médecin serait impatient d’avoir accès à cette liste d’après l’AFP

C’est ce que dit LCI dans son article, un médecin, qu’ils se gardent de nommer — ce qui ne donne aucune légitimité aux propos —, se confie à l’AFP :

« On espère qu’ils vont bouger, mais c’est pas gagné. Pas sûr du tout que Matignon ira à l’encontre du risque juridique, malgré la menace croissante d’une quatrième vague épidémique. »

De notre côté on parie que ce providentiel médecin est Jean-Paul Hamon, ex-président de la Fédération des Médecins de France, un spécialiste des coups de gueule télévisuels. Il fait le buzz et est censé représenter tous les médecins…

Passe, passera pas ?

Le gouvernement attend impatiemment de pouvoir faire son décret, cela ne saurait tarder. La CNIL, qui avait déjà émis des doutes sur le Pass sanitaire pour les mêmes raisons et fait quelques recommandations pour sa mise en place — qui n’ont été pas suivies —, avait fini par donner son accord.

Article source :  Les médecins vont-ils avoir accès aux noms de leurs patients non vaccinés ?

Audrey pour Le Média En 4-4-2

partage cet article !