Dérobées à des laboratoires, les données médicales de 500 000 Français ont fuité sur internet

Santé

mise à jour le 23/01/22

Fuite de données personnelles

Selon les spécialistes, la fuite est d’une ampleur inédite en France pour des données ayant trait à la santé. Le fichier en question contient l’identité complète de près d’un demi-million de Français, souvent accompagnée de données critiques, comme des informations sur leur état de santé ou même leur mot de passe. Initialement partagée sur des forums de pirates informatiques, cette base de données est de plus en plus largement diffusée.

Il s’agit, selon le journal Libération, de la plus grosse fuite de données de santé jamais constatée en France. Un fichier comportant des données médicales sensibles appartenant à près de 500 000 personnes en France circule sur internet, annonce le quotidien ainsi que le blog spécialisé en cybersécurité Zataz, mardi 23 février. Le fichier comporte 491 840 noms associés à des coordonnées (adresse postale, téléphone, email) et un numéro de sécurité sociale. Ils sont parfois accompagnés d’indications sur le groupe sanguin, le médecin traitant ou la mutuelle, ou encore de commentaires sur l’état de santé (dont une éventuelle grossesse), des traitements médicamenteux ou des pathologies (notamment le VIH).

Selon Libération, qui a enquêté sur le sujet, les données proviendraient d’une trentaine de laboratoires de biologie médicale, situés pour l’essentiel dans le quart nord-ouest de la France. Elles correspondraient à des prélèvements effectués entre 2015 et octobre 2020, une période qui coïncide pour les laboratoires interrogés avec l’utilisation d’un même logiciel de saisie de renseignements médico-administratifs édité par le groupe Dedalus. « Nous n’avons aucune certitude quant au fait que ce soit uniquement un logiciel Dedalus France qui est en cause dans cette affair », a réagi auprès de l’AFP le directeur général délégué Didier Neyrat.

Lire la suite de l’article…

partage cet article !