Au CHRU de Besançon, c’est l’enfer : « On a foutu dehors des gens vaccinés, aux urgences ils sont dans la merde ! »

Santé

mise à jour le 01/11/21

Besançon, le 28 octobre 2021. Coup de gueule de Pascal qui a été pris en charge par les urgences du CHRU. Entré aux urgences le lundi à 13 heures, il aura un lit à 2h30 du matin. A côté de lui, une femme a dû attendre trente heures pour avoir un lit d’hôpital.


« Ce n’est pas parce que le personnel n’est pas compétent, mais c’est qu’il n’y a plus personne, c’est la panique. Si on ne se réveille pas, on va être dans une merde pas possible dans un an et même avant. Tout le personnel soignant est très compétent. Si on met ces gens-là dehors comme des merdes, je peux vous dire que sans eux, on est de la merde. On a foutu dehors des gens vaccinés, j’en connais. C’est pour ça qu’aux urgences, ils sont dans une merde pas possible. J’ai demandé un verre d’eau, j’ai attendu sept heures pour l’avoir. Mais le personnel soignant n’y est pour rien, il subit ce qu’il se passe. Les Olivier Véran et compagnie, tous ces gens-là qui nous font des belles promesses, ils font crever les gens. »

Le Média en 4-4-2

partage cet article !