Allemagne : les réfractaires à la version officielle du Covid-19 mis sous surveillance comme négationnistes

Politique

mise à jour le 06/05/21

Les renseignements Allemand surveillent la dissidence

Penser par soi-même et ne pas être soumis à l’influence du discours officiel, ne plaît pas au pouvoir. Comme l’article de La Quadrature du Net le dévoilait il y a quelques semaines dans le cas de la France, les différents États mettent en œuvre les grands moyens pour enrayer la dissidence politique. C’est au tour, cette fois-ci, du gouvernement allemand de doter ses services du renseignement intérieur d’un nouveau département exclusivement dédié à la surveillance des réfractaires.

Le service du renseignement intérieur allemand a déclaré mercredi qu’il surveillerait les membres du mouvement de plus en plus agressif qui dénie le coronavirus, car ils risquent de saper l’État.

Le mouvement est passé de la critique des mesures de verrouillage et des règles d’hygiène, à cibler l’État lui-même, ses dirigeants, les entreprises, la presse et le mondialisme, pour n’en nommer que quelques-uns. Au cours de l’année écoulée, des manifestants ont attaqué des policiers, défié les autorités civiles et, dans un épisode largement médiatisé, ont escaladé les marches du Parlement.

En conséquence, les autorités mettent en place un nouveau service spécifiquement chargé de traiter les affaires qui cherchent à délégitimer l’État.

« C’est un mouvement ouvert et très hétérogène », a déclaré Oliver Nachtwey, professeur de sociologie à Bâle, qui a déclaré que les négationnistes reflétaient une autre itération des mouvements sociaux qui sont nés de la méfiance envers la démocratie et ses institutions.

M. Nachtwey a dit qu’il comprenait la justification des autorités fédérales de garder un œil sur le mouvement, mais il se demandait si le mettre sous surveillance n’aggraverait pas les choses.

« La décision pourrait conduire à un durcissement de la position ou même à une radicalisation supplémentaire, parce que, en fait, l’État confirme sa portée excessive. »

Il y a une semaine, lorsque le Parlement a adopté la loi donnant au gouvernement le pouvoir d’imposer le dernier verrouillage, environ 8 000 militants du mouvement sont descendus dans les rues de Berlin avant d’être dispersés par la police pour avoir ignoré les règles relatives aux masques et à la distanciation.

L’observation formelle du groupe des négationnistes par l’agence nationale de renseignement est la première étape d’un processus qui pourrait conduire à son interdiction.

Article traduit par Le Média en 4-4-2

partage cet article !