Allemagne : Quand des policiers mesuraient avec des règles la distanciation entre les citoyens dans la rue

Faits-divers

mise à jour le 12/12/22

Pour un devoir de mémoire, nous avons décidé de remettre en avant les articles où la folie du covidisme a atteint des sommets au point que des personnalités (ou pas) s'en sont prises frontalement à une minorité de la population, en l'occurrence les non-vaccinés et pousser — par la menace — à la vaccination des citoyens, même les enfants. Afin de ne pas oublier les souffrances, les injures et la violence qu'ils ont subies avec l'aval des gouvernements.

Quand la folie (très organisée) du covid et de sa dictature sanitaire emmenait chaque jour son lot de stupidités qui dépassait souvent notre imagination. L’image du jour, qui date du 11 décembre 2021, nous vient tout droit de Francfort en Allemagne où des policiers, la règle à la main, mesurent la distance entre les citoyens dans la rue. Malheureusement, ce n’est qu’une fois que le mal est fait, qu’on en mesure la connerie.

En français le terme approprié est « distance » sociale, soit la barrière de classe entre bourgeoisie et peuple. Quant à la « distanciation », toujours en français, c’est un procédé esthétique, introduit par Brecht, qui consiste à détruire l’illusion et à remplacer, chez le spectateur, l’identification au personnage par une attitude critique. Avec la novlangue actuelle, nous sommes très loin d’une attitude critique. Bien au contraire. Il s’agit tout bonnement de respecter une distance physique de un mètre à deux mètres par rapport à autrui. Il ne s’agit ni d’un recul critique, ni d’une marque de respect (à part le respect des distances), mais d’une marque de soumission à la hiérarchie.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !