Vaccination des 12-18 ans : Israël et les États-Unis signalent des myocardites chez des adolescents

mise à jour le 06/06/21

Dans une étude parue ce vendredi dans la revue Pediatrics, des médecins américains rapportent sept cas de myocardite aiguë chez des adolescents de 14 à 19 ans après avoir reçu la seconde dose du vaccin de Pfizer/BioNTech en avril ou mai.

Pour rappel, la FDA a autorisé le 10 mai le vaccin de Pfizer/BioNTech pour les plus de 12 ans. Depuis décembre 2020, la préparation était préconisée pour les plus de 16 ans.

Ces sept vaccinés ont développé des douleurs thoraciques dans les quatre jours suivant la seconde injection. L’imagerie cardiaque a montré un type d’inflammation du muscle cardiaque appelé myocardite, précisent les chercheurs. Chez tous les patients, les symptômes ont été passagers.

Les auteurs de l’étude exhortent les médecins qui vont immuniser les enfants et les adolescents à signaler tous les cas d’inflammation cardiaque aux autorités sanitaires.

Au 3 juin, près de 169 millions d’Américains de plus de 12 ans avaient reçu au moins une injection, soit 60,3 % de la population

Israël voit un lien « probable » avec le vaccin

Peu avant, les autorités sanitaires israéliennes avaient découvert un « lien probable » entre le vaccin de Pfizer et un petit nombre d’inflammations cardiaques chez des hommes âgés de 16 à 30 ans après l’administration de la seconde dose. Un lien davantage observé chez les 16-19 ans que dans les autres groupes d’âge.

En Israël, 275 cas de myocardite ont été signalés entre décembre 2020 et mai 2021 parmi les plus de cinq millions de personnes vaccinées, indique le ministère israélien de la Santé dans un communiqué en date du 2 juin.

Lire la suite…

partage cet article !