Tourisme : les étrangers n’auront pas à payer leurs tests PCR

19 mai 2021 | Économie, Santé, Société

Pas d’argent pour l’hôpital, mais pour les tests, oui.

Rappel : depuis le début plus de 80 684 235 tests à 70 euros pour un taux de 93 % de négatifs, soit 5,2 milliards d’euros à la poubelle. A 50 000 euros le lit de réa = 104 000 lits à la poubelle.

Les étrangers qui viennent en vacances en France cet été n’auront pas à payer pour réaliser un test PCR. C’est le secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, qui l’a annoncé lors du Grand rendez-vous Europe 1-CNews-Les Echos ce dimanche, invité à détailler le fonctionnement du pass sanitaire, bientôt obligatoire pour voyager en Europe.

La France est un des seuls pays européens à ne pas faire payer le test PCR

« La France est un des seuls pays européens à ne pas faire payer le test PCR », a rappelé Clément Beaune.

Interrogé par nos confrères sur la possibilité d’étendre une telle mesure aux touristes étrangers voyageant en France, le secrétaire d’État a répondu par l’affirmative : « Oui ».

En comparaison de l’Hexagone, ce fameux dépistage peut coûter jusqu’à 120 euros en Espagne, détaille Clément Beaune. Au Royaume-Uni, il faut également débourser plus de 100 livres (116 euros) pour se faire tester. En Suède, le prix monte jusqu’à 300 euros.

Pour les voyageurs en provenance de ces pays, la gratuité du test représentera donc un facteur d’attractivité, argue le secrétaire d’État.

Lire l’article…

Tests de dépistage Covid