Qui sont les « sages » du CSA ?

Politique

mise à jour le 06/03/21

Qui sont les « sages » du CSA ?

Christian Perronne s’étant exprimé à propos de la gestion de l’épidémie de Covid-19 sur BFMTV, il a subi les attaques du Conseil de l’Ordre des médecins et de l’AP-HP (Martin Hirsch). A présent c’est au tour du Conseil supérieur de l’audiovisuel de partir en guerre contre lui et la station (RMC) qui l’a interviewé.

L’Ordre des médecins est très mal placé pour donner des leçons de déontologie depuis le rapport de la Cour des comptes sur sa totale corruption. Nous en avions d’ailleurs déjà parlé sur Le Média en 4-4-2 dans cet articleQuant à Martin Hirsch, disons qu’il nage depuis longtemps dans le conflit d’intérêts.

Le CSA vaut-il mieux que l’Ordre des médecins et la direction de l’AP-HP ? Qui sont les sept dirigeants nommés par décret par le président de la République ?

1. Roch-Olivier Maistre, président du CSA, a reconduit Delphine Ernotte à la direction de France Télévision en 2020. Elle avait pourtant été visée par une enquête pour abus de pouvoir et trafic d’influence en 2017. La même année, une motion de défiance à son encontre, avait été adoptée par 84% des journalistes des rédactions nationales de France TV

2. Nicolas Curien, lui, s’est médiatiquement fait connaître par une vidéo pour le 30e anniversaire du CSA : « La tac, tac, tactique du gendarme » (qu’il incarne), promptement retirée de Facebook. Disons qu’il a donné de lui une image aussi peu responsable que Castex cherchant ses lunettes..

3. Carole Bienaimé-Besse (condamnée deux fois pour impayés) est membre du département Communication de Sothebys France en 1996 (Patrick Drahi a 61% des parts) En 2000, elle est directrice de la communication et de la levée de fonds de PlaNet Finance (devenue Positiv Planet), de Jacques Attali. En 2007 elle est directrice générale de la société de production Elemiah TV, dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière (condamné pour avoir rémunéré la très fictive Pénélope Fillon…) et Liza Benguigui (fille de Yamina Benguigui, réalisatrice, ex-ministre à la Francophonie condamnée pour ses fausses déclarations de patrimoine). Carole Bienaimé-Besse a produit « Aïcha » de Yasmina Benguigui en 2007 pour France 2.

4. Hervé Godechot, reporter à France 3 en 1997, a pris part à un système de faux journaux télévisés tournés pour vanter les mérites de Pfizer. Puis, en 2014, il est rédacteur en chef du 19/20 quand un scoop sur l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy est supprimé du journal.

Michèle Léridon, Jean-François Mary et Nathalie Sonnac, soit trois membres du CSA sur sept, sont présumés innocents. Cela suffit-il pour donner à cette institution la légitimité de condamner un grand scientifique doublé d’un homme intègre ?

Jacqueline pour « Le Média en 4-4-2 »

partage cet article !