« Quand la CIA infiltrait la culture », documentaire de Hans-Rüdiger Minow

Documentaire

mise à jour le 19/08/22

« Quand la CIA infiltrait la culture », documentaire de Hans-Rüdiger Minow, 2006. Dans l’après-guerre, les services secrets américains ont lancé une vaste opération d’infiltration des milieux européens de la culture. Ils se sont servis de personnalités comme Hannah Arendt, Heinrich Böll, Leonard Bernstein, George Orwell et Jackson Pollock comme armes de guerre froide.

Pendant la Guerre froide, la CIA a consacré plusieurs millions de dollars du plan Marshall afin de manipuler artistes et intellectuels de gauche, qu’elle essaie de soustraire à l’influence marxiste et de gagner à la cause américaine. Un organisme, le Congrès pour la liberté de la culture, dont le siège se trouve à Paris, et quelques fondations servent de couverture. Ils soutiennent en particulier l’art non figuratif.  Beaucoup d’écrivains travaillèrent pour la CIA et en profitèrent, consciemment ou inconsciemment. Actuellement, les intellectuels sur papier n’ont plus guère d’influence. Les médias ont pris la relève. Avec ou sans CIA ?

A lire

  • Quand la CIA finançait les intellectuels italiens, article de Federico Roberti à lire là.
  • Qui mène la danse ? La CIA et la Guerre froide culturelle, de Frances Stonor Saunders, Denoël.
    Cette traduction est épuisée depuis 2003, mais le livre est facile à trouver… en anglais :
    The Cultural Cold War: The CIA and the World of Arts and Letters.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !