Pyrénées-Orientales : hospitalisations et décès en baisse, contraintes « sanitaires » en hausse

Santé

mise à jour le 16/07/21

Castex

Baisse impressionnante des décès à l’hôpital dus au covid : – 36 % en 7 jours en France. Le 15 juillet, pas plus de 16 décès en moyenne, selon les chiffres officiels. Mais tout ne va pas bien dans notre beau pays. Ainsi la gauche est-elle arrivée en tête au second tour des élections régionales dans les Pyrénées-Orientales. Et même à Prades, fief de Jean Castex. 

 

L’humiliation des Pyrénées-Orientales

Les habitants des Pyrénées-Orientales seront soumis à des mesures punitives que rien ne justifie, sauf l’ire de leur suzerain.
– Obligation de porter le masque sur l’espace public dans toutes les communes du  vendredi 16 juillet 2021 au 2 août. Cette mesure s’applique aux adultes et aux enfants de plus de 11 ans, mais pas sur la plage et dans les grands espaces naturels ;


– Interdiction de consommer des boissons alcoolisées sur la voie publique et les espaces publics, hors des terrasses de restaurants et des bars. La consommation de jus de fruits n’est pas interdite, car le virus Delta, dans son extrême dépravation, n’est attiré que par les boissons alcoolisées.

Des chiffres faits pour terrifier

Au total, 111 404 Français sont morts du covid. Ça, ce sont des chiffres cumulés depuis le début de l’épidémie. Et cumuler des chiffres, ça sert à faire peur. 

A titre de comparaison, du 1er juin au 21 juin 2021, les décès toutes causes confondues s’élèvent à 31 585. Soit une moyenne de 1 500 décès par jour… dont seulement 22 dus au covid. Les décès du covid sont en chute libre. Voir tableau ci-dessous.

 

Décès en baisse dans les Pyrénées-Orientales

La situation serait urgente : 332 décès dus au covid sont comptés en chiffres cumulés depuis le début de l’épidémie. Mais si on compte au jour le jour, on arrive au nombre fatidique de… 0 décès (chiffre au 15 juillet), soit – 36 % en 15 jours. 

Des hôpitaux débordés ? Là encore les chiffres sont têtus. Le taux d’occupation des lits de réanimation dans le département ne dépasse pas 11 %. 

Heureusement 3 617 nouveaux cas sont comptés pour faire peur : + 139 % en 15 jours, 211 nouvelles contaminations/100 000 habitants entre le 5 et le 12 juillet 2021 (+ 405 %) ! 

Question qui fâche : combien de ces nouveaux cas sont hospitalisés en soins critiques ? Réponse : 914, soit une baisse de – 24 % en 14 jours. Voir tableau ci-dessous.

 

Le taux de propagande dépasse largement le seuil d’alerte

Hospitalisations et décès sont en baisse. En revanche, les « cas » sont en hausse. Le « cas » est un terme médical d’usage récent et particulièrement appliqué au covid. On n’avait pas entendu parler de cas de grippe asymptomatique… En revanche, le covid, lui, peut être asymptomatique. C’est une exception. Il faut en tenir compte. C’est pourquoi « l’Agence régionale de santé, la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie et plusieurs acteurs du secteur et médecins tirent conjointement la sonnette d’alarme : il y a urgence à accélérer le rythme de la vaccination en région ».

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !