Pr Didier Raoult : « Les ratés ne vous rateront pas »

Santé

mise à jour le 16/06/22

ANSM, Olivier Véran… : « Les ratés ne vous rateront pas »

L’investigation de l’ANSM porte sur des essais sur la tuberculose. Pour cette accusation de recherche qui aurait été faite au détriment de malades, des dossiers de patients ont été fouillés illégalement par Médiapart et des collègues. Le ministre de la Santé a envoyé une lettre demandant à l’ANSM de prouver la culpabilité de Didier Raoult. Or, les seuls reproches réels pourraient être faits auprès de l’Assistance publique (et non auprès de l’IHU). On pourrait également demander d’arrêter un projet arrêté depuis trois ans. Il s’agissait d’auto-prélèvement d’étudiants en médecine avant et après un séjour à l’étranger pour savoir s’ils avaient acquis des bactéries multirésistantes. C’est de l’observation de soins courants. Parallèilement il y a eu deux publications qui ont été faites à Pari — une de M. Coignard, qui travaille à la Santé publique, et une de M. Andremont, conseiller spécial pour la microbiologie de la ministre de l’Enseignement et de la Recherche. A Marseille c’était de l’interventionnel, donc illégal. À Paris, la loi n’est pas la même, puisque la même chose est qualifiée d’observationnelle. Le Pr Didier Raoult résume l’affaire : « Quand on veut tuer son chien on l’accuse de la rage. Je n’ai pas la rage. On n’a pas l’intention de se laisser faire sur cette affaire-là… » et cite Bernanos : « Les ratés ne vous rateront pas ». Il ne nous a pas semblé inutile de remettre cette dernière phrase dans son contexte :

« Nous sommes tous des ratés, puisque ça finit par la mort. Tout ce que l’on réussit, on le rate d’abord. Il vaut mieux être un raté intelligent qu’un con efficace. Sois fort, car si tes ennemis te ratent, tes amis ne te rateront pas. »
« Le Chemin de la Croix-des-âmes », d’où est extraite cette citation, rassemble les textes de Bernanos pour la radio écrits à partir du 18 juin 1940. Il s’adresse au peuple français et critique l’esprit collaborationniste. A-t-il détourné le mot d’Alfred Capus, « Sois fort, car si tes ennemis te ratent, tes amis ne te rateront pas » ? Dans le domaine de l’humour, tout est possible. Quant au troisième larron, Didier Raoult, joignant l’humour à la rage, il a inventé une troisième citation à graver dans les annales de la science.

Pourquoi vacciner contre une maladie qui tue peu ?

Depuis le début de l’épidémie de covid, si on exclut les comorbidités, il y a eu cinq décès d’enfants qui sont morts du covid. Une vingtaine d’enfants meurent chaque année de la varicelle. Il existe un vaccin, mais il n’est pas recommandé en France. Les gastroentérites causent aussi des décès (il y a 150 000 cas chaque année). On ne peut pas forcer les gens à se vacciner. Il faut les convaincre. C’est toujours suspect de vouloir faire le bien des gens contre leur volonté.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !